Loi travail : Manuel Valls dos au mur

le
1
Le projet de loi est contesté jusque dans les rangs de la majorité.
Le projet de loi est contesté jusque dans les rangs de la majorité.

L'exercice est très périlleux pour le Premier ministre, qui joue là son va-tout. Manuel Valls dévoile lundi aux partenaires sociaux une version « corrigée » du projet contesté de réforme du droit du travail. La nouvelle mouture est annoncée comme un « compromis ambitieux ». Mais l'exécutif est pris en tenaille entre des attentes difficilement conciliables. D'un côté, des syndicats (CGT, FO notamment), des jeunes, des socialistes réclament le retrait pur et simple du projet qu'ils assimilent à un détricotage du Code du travail. À l'opposé, le patronat refuse son « affadissement ». « Renoncer serait suicidaire », a prévenu dimanche le négociateur social du Medef, Alexandre Saubot, pointant l'explosion du chômage en France.

Entre les deux, des syndicats dits réformistes, CFDT en tête, qui ont milité pour une réécriture des points litigieux. En particulier, le plafonnement des indemnités prud'homales, les critères de licenciement économique ou des décisions unilatérales des patrons de PME en matière d'aménagement du temps de travail. Mais, même dans ce camp qui a joué la carte de la négociation (CFDT, CFTC, CFE-CGC, Unsa), le ton s'est durci à la veille des arbitrages. Les « réformistes » brandissent aujourd'hui la menace d'une mobilisation « dans la rue ». Faute de retrait des « mesures néfastes », « on ira au clash », a lancé dimanche soir le numéro un de la CFDT, Laurent...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • frk987 il y a 9 mois

    Vous avez gâché toutes possibilités de réformes en 2012 par des mesures complétement démentes et idéologiques, RIEN de fait sur l'utile, le mariage homo...ça pouvait attendre, la réforme scolaire itou, la réforme judiciaire encore plus...mais s'occuper du code du travail..ça fallait le faire illico élu. Pauvres ......