Loi travail - Manuel Valls : "Ça me fait mal au coeur"

le , mis à jour le
1
Le Premier ministre a recouru mardi au 49.3.
Le Premier ministre a recouru mardi au 49.3.

Le gouvernement a décidé de passer en force. Après que le conseil des ministres a donné son autorisation, Manuel Valls a eu recours au controversé 49.3 pour faire adopter le projet de loi travail, mardi. Sur le plateau de TF1, le Premier ministre s'est justifié sur le passage en force d'« une réforme essentielle pour les entreprises et importante pour les salariés », allant jusqu'à affirmer que le recours à cette arme constitutionnelle lui faisait « mal au c?ur ». « Mais je le fais parce que je pense ce texte est utile. »

Face à Gilles Bouleau, le chef du gouvernement a d'ailleurs défendu son texte. Selon lui, le projet de loi va permettre d'« encourager l'embauche » et « le dialogue social dans les entreprises ». Et de promettre « moins de rigidité » et « plus de droits pour plus de salariés ». « C'est ça qui compte pour moi, insiste-t-il. Ce qui compte pour moi, c'est de pouvoir réformer. Nous allons continuer à réformer et à faire ce travail que les Français attendent de notre part. »

« Un problème de majorité »

Sur le plateau de TF1, il a dénoncé « un problème de majorité, avec des contraires qui se rencontraient », évoquant « la droite qui veut mettre en cause le rôle des intermédiaires, du dialogue social et des syndicats. Et ceux qui pensent qu'il faut en rester là ». Malgré la colère des opposants au texte, Manuel Valls « ne croit pas que son...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M4189758 il y a 7 mois

    JPi - quand on se rend compte des multiples blocages des français concernant l'économie et le social le 49.3 n'est pas un aveu d'échec mais une sortie par le haut pour continuer à gérer un pays. Tout le monde devrait se réjouir que la constitution française ait prévu ce cas d'espèce. La France a tout pour réussir!