Loi travail contestée : un combat perdu d'avance ? (Partie 2)

le
0

Le Premier ministre français Manuel Valls a appelé la CGT à ne plus organiser de grandes manifestations à Paris. Mardi, la mobilisation contre la Loi travail avait été émaillée de nouvelles violences dans la capitale. Au moins 29 policiers et 11 manifestants ont été blessés. Des casseurs s'en sont même pris à l'hôpital Necker pour enfants, ce qui a suscité l'indignation. Faut-il interdire ces manifestations ? Jusqu'où ira la CGT ? Le gouvernement va-t-il reculer ?

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant