Loi santé - Arnaud Robinet : "On veut criminaliser la consommation d'alcool"

le
0
Le député-maire de Reims, Arnaud Robinet, dénonce la loi santé de Marisol Touraine.
Le député-maire de Reims, Arnaud Robinet, dénonce la loi santé de Marisol Touraine.

Arnaud Robinet, député-maire de Reims, s'oppose vivement à la loi santé de la ministre Marisol Touraine. Le secrétaire national UMP en charge de la santé regrette la généralisation du tiers payant et aurait préféré à cela une mesure forte sur "le reste à charge" des patients pour les soins dentaires ou optiques. Entretien.

Le Point : En quoi la généralisation du tiers payant est-elle, selon vous, néfaste ? Arnaud Robinet : Tout d'abord, cette généralisation revient à supprimer la notion de coût de la santé, à un moment où il faudrait au contraire responsabiliser les patients sur nos dépenses sociales. La santé a un prix et il est bien souvent supporté par nos concitoyens. Ce sera le cas du tiers payant généralisé qui obligera l'Assurance maladie, donc les Français, à verser des pénalités financières aux médecins payés en retard. Par ailleurs, je m'interroge sur le déséquilibre entre les difficultés d'application et les apports de cette mesure. Il aurait mieux valu agir sur le reste à charge de certains soins (dents, optique, audioprothèses...), qui génère les plus graves inégalités de la santé du quotidien.

Le principe n'est-il pas louable ? En temps de crise, n'est-ce pas un avantage pour les classes moyennes qui ne bénéficient pas de la CMU de ne pas avancer les frais à la consultation ?

Les classes moyennes demandent précisément à être écoutées sur le reste à charge, dont le poids est...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant