Loi Macron : beaucoup de bruit pour rien ?

le
1
Selon Cohérence socialiste, la loi Macron empile des mesurettes qui n'auront pas d'effets réels sur la croissance.
Selon Cohérence socialiste, la loi Macron empile des mesurettes qui n'auront pas d'effets réels sur la croissance.

Des mesurettes sans grande conséquence pour la croissance. C'est en substance ce que pensent les députés socialistes du mouvement Cohérence socialiste qui, mardi matin, présentaient leurs contre-propositions au texte du ministre de l'Économie. "Un manque d'ambition", souligne la députée socialiste Karine Berger, en charge de l'économie au PS, qui pourra confronter ses idées au ministre de l'Économie, mardi matin, à l'occasion de sa venue devant le groupe PS à l'Assemblée.

Passées à la moulinette de Karine Berger, trois mesures jugées phares à Bercy sont réduites à peu de chose. Exemple : dans l'hypothèse où les commerces du quartier touristique autour du boulevard Haussmann à Paris seraient ouverts toute l'année (et pas seulement douze dimanches comme dans le projet Macron), ils ne généreraient qu'un maigre surcroît de chiffres d'affaires. "L'équivalent du chiffre d'affaires du centre commercial d'Évry 2", précise la députée, qui souligne que "les Allemands ne travaillent pas le dimanche". Et que l'économie allemande ne s'en porte pas plus mal. À cela près que les Allemands ne sont pas aux 35 heures...

La protection des brevets trop chère en Europe

Même chose pour les lignes d'autocars ouvertes en concurrence de la SNCF devenue trop chère : l'autorisation de desservir toutes les villes de France générerait un chiffre d'affaires équivalant à "6 heures de travail supplémentaires de la SNCF sur une année". Quant à la...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M4189758 le mercredi 10 déc 2014 à 08:06

    JPI - Quand on en est à se diviser pour passer de 5 jours à 12 pour libérer le travail peut-on parler de réforme ? Le premier mot de la devise républicaine n'est pas égalité mais LIBERTE. Avis à tous ces royalistes attachés à leurs privilèges qui empêchent les autres de vivre.