Livre de Valérie Trierweiler : Hollande et les textos du D Day !

le
2
François Hollande en Normandie lors des commémorations du D Day.
François Hollande en Normandie lors des commémorations du D Day.

Le règlement de comptes est d'une violence inouïe. La mise en vente du livre de Valérie Trierweiler Merci pour ce moment (éd. Les Arènes) sonne comme une mise à mort médiatique et politique de François Hollande. De nouveaux extraits du livre commencent à circuler. Et ils ne sont pas plus flatteurs que ceux distillés habilement par la maison d'édition depuis mercredi. Dans son ouvrage, l'ex-première dame dresse le portrait peu flatteur d'un président "déshumanisé" par le pouvoir et inconséquent dans sa vie privée, qui l'abreuve de SMS alors qu'ils sont séparés depuis plusieurs mois déjà. "Jusqu'à 27 en une journée, certains datés du jour de commémoration du D Day quand le président de la République accueillait Barack Obama et Vladimir Poutine", raconte Le Monde. Le 12 août, jour du 60e anniversaire du chef de l'État et alors que la rumeur lui prêtait l'intention d'officialiser ce jour-là sa liaison avec l'actrice Julie Gayet, il lui écrit encore, "c'est à toi de me dire oui", confie-t-elle. Ouest-France a eu accès à d'autres extraits, dont l'un porte sur Laurent Fabius. Le président estime, relate Valérie Trierweiler, que le ministre des Affaires étrangères "a raté sa vie parce qu'il n'est jamais devenu président". "Mais ça ne veut pas dire qu'il a raté sa vie. Il a l'air heureux dans ce qu'il fait et avec sa compagne", rétorque Mme Trierweiler, qui demande au président : "Et toi ? Es-tu heureux" ? "Non",...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • lsleleu le samedi 13 sept 2014 à 10:11

    @P05412 si c'est vrai ! je comprends ! pourquoi il fait n'importe quoi, il n'a pas la tête à son boulot! Boursorama informe !

  • P05412 le dimanche 7 sept 2014 à 23:21

    Je déplore que boursorama se fasse le relais d'une presse de "caniveau voire de secrets d'alcôve" ,mais la liberté de la presse s'accompagne pour nous lecteurs de choisir une presse digne de ce nom , et c'est vrai qu'aujourd'hui peu de titres ont évité le sujet . Quant à boursorama organisme bancaire quel intérêt trouve t'il à s'ouvrir à ce genre d'informations???????