Linkurious, la start-up française qui a permis les "Panama papers"

le
2

Dans le journal de l'économie, jeudi, Linkurious, la start-up française sans laquelle les révélations des "Panama papers" n'auraient pas été possibles. Mais aussi le contrat du siècle pour les chantiers navals de Saint-Nazaire.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • jpb222 il y a 12 mois

    11.5 Millions de fichiers , concernant 200 pays"214.000 entités offshores permettant de masquer l'identité de leurs propriétaires dans 21 paradis fiscaux différents.""Il est quand même à souligner qu'aucun responsable américain ne figure parmi les personnes citées dans l'enquête, ce qui semble bizarre compte tenu de l'ampleur des révélations qui concernent, selon certaines informations, des individus provenant de deux centaines de pays du monde...."

  • msoulie3 il y a 12 mois

    Cette presse partisane a saisi cette affaire et la monte en épingle afin de masquer l'incohérence de la poiititique de M..V et de son Chef, rejetté par les citoyens. Mais que ne dit on pas de PLATINI alors que ce dernier n'est plus un contribuable français mais suisse. Il relève donc de la fiscalité suisse. Donc hors sujet si ce n'est l'opprobre répandu sur celui que VALLS soutenait voila deux mois passés !!!!!!!!!!