Libération va supprimer 93 postes sur 250

le
7
LA NOUVELLE DIRECTION DE LIBÉRATION VA SUPPRIMER 93 POSTES SUR 250
LA NOUVELLE DIRECTION DE LIBÉRATION VA SUPPRIMER 93 POSTES SUR 250

PARIS (Reuters) - La nouvelle direction de Libération propose de supprimer 93 postes dans le cadre d'un plan pour relancer le journal qui compte actuellement 250 salariés, a annoncé lundi Laurent Joffrin, directeur de la publication.

La rédaction, qui compte 180 journalistes, devrait être réduite à "environ 130 personnes", ajoute-t-il dans une lettre aux lecteurs publiée lundi sur le site internet du journal.

"Avec l'accord de nos actionnaires, qui ont décidé d'assurer la pérennité du journal par un investissement substantiel, cette réduction doit nous conduire à une exploitation bénéficiaire à la fin de 2015", explique Laurent Joffrin. "L'indépendance du journal est à ce prix: Libération ne saurait survivre en liberté avec un déficit permanent."

Le directeur de la publication annonce également une nouvelle formule du quotidien papier, qui assure toujours l'essentiel de ses recettes, pour le premier trimestre 2015.

Libération a été renfloué fin juillet à hauteur de 18 millions d'euros, apportés principalement par le milliardaire Patrick Drahi, patron du groupe Altice (Numericable, SFR).

(Marion Douet, édité par Yves Clarisse)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • frk987 le lundi 15 sept 2014 à 16:43

    Combien ce journal a coûté aux contribuables, comme Le Monde du reste ???????????

  • M6445098 le lundi 15 sept 2014 à 16:28

    pauvres bigorneaux!

  • jbellet le lundi 15 sept 2014 à 15:24

    combien a coûté ce journal aux français qui paient des impôts et tout cela pour entretenir des journalistes privilégiés

  • groundze le lundi 15 sept 2014 à 15:13

    le top serait de supprimer les 250 postes . Libé c'est un peu comme la SNCM, renfloué en permanence car plus personne n'achète ce torchon bobo

  • sgray83 le lundi 15 sept 2014 à 15:12

    un journal doit rester un journal, c'est à dire avoir de vrais journalistes qui enquêtent, sans être à la botte des politiques, ou...la crédibilité commence par là

  • M7093115 le lundi 15 sept 2014 à 14:47

    Chronique annoncée de l' effondrement du canard des gaucho bobo soixante huitard qui commencent à disparaître du paysage....

  • v.sasoon le lundi 15 sept 2014 à 14:43

    Ils n'ont qu' a dire la verité sur le dombass si ils veulent etre credibles!