Les vols avec violence contre les touristes à Paris en baisse

le
1
LES VOLS AVEC VIOLENCE CONTRE LES TOURISTES À PARIS EN BAISSE
LES VOLS AVEC VIOLENCE CONTRE LES TOURISTES À PARIS EN BAISSE

PARIS (Reuters) - Les vols avec violence commis à Paris contre des touristes étrangers ont diminué de plus de 8% au cours de neuf premiers mois de 2014 sur les sites touristiques couverts par le plan de lutte contre la délinquance mis en place en 2013, rapporte mercredi la préfecture de police de Paris.

Les vols avec violence commis à l'encontre des touristes chinois, réputés pour transporter d'importantes sommes en liquide sur eux et donc devenus une cible privilégiée des pickpockets, ont diminué eux de 25% sur la même période, précise-t-elle dans un communiqué.

Une baisse de 4,5% des faits de violences volontaires a également été constatée dans les secteurs touristiques de la capitale.

Face à la multiplication des vols à la tire, Paris, première destination touristique mondiale avec plus de 30 millions de visiteurs accueillis chaque année, a mis en oeuvre au printemps 2013 un plan d'action comprenant une série de 26 mesures.

Ce plan va de l'occupation du terrain à la prévention en passant par l'accueil des victimes étrangères et s'ajoute au renforcement de la présence policière sur les principaux sites de la capitale (Notre-Dame, Louvre, Opéra, Champs-Elysées, etc.)

"Les patrouilles de police sur les sites touristiques ont été multipliées par trois et une brigade spécialisée de terrain (BST) comprenant 24 fonctionnaires a été créée le 23 juin 2014 sur les Champs-Elysées", rappelle la préfecture de police.

(Marine Pennetier, édité par Yves Clarisse)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M2941863 le mercredi 12 nov 2014 à 13:59

    Oh cool LES MENSONGES! c'est pour çà que les chinois et japonais ont leur propre service de sécurité! Pas de prison pour les délinquants, donc pas de raison qu'ils cessent... Les "malchances" de cette pov france ont besoin de liquidités.