Les taux des crédits immobiliers touchent un nouveau plus bas

le
3

Les taux des crédits immobiliers sont tombés à 2,59% (hors assurance) en moyenne en septembre, selon l'Observatoire Crédit Logement/CSA. Du jamais vu.

La baisse des taux des crédits immobiliers s'est accélérée en septembre. Le mois dernier, les Français se sont ainsi endettés à 2,59% en moyenne (hors assurance et frais de sûreté), contre 2,68% en août, constate ce lundi l'Observatoire Crédit Logement/CSA. Du jamais vu depuis au moins la fin de la Seconde Guerre mondiale.

La rentrée de septembre étant traditionnellement soutenue sur le marché immobilier, les banques ont consenti un effort commercial nettement plus marqué qu'en août. Cela a été possible, car l'OAT à 10 ans, l'emprunt d'État français sur lequel sont indexés les emprunts à taux fixes, a beaucoup baissé ces derniers mois, tombant la semaine dernière pour la première fois de son histoire à 1,23%. Résultat, en septembre, la quasi totalité des crédits (98,2%) ont été accordés à un taux inférieur à 3,5% (hors assurance).

Les transactions immobilières ont repris

Les taux ont surtout reculé sur le marché de l'ancien (2,56% contre 3,08 % en décembre 2013) et des travaux (2,63% contre 3,12% en décembre 2013). En revanche, ils ont nettement moins baissé dans le neuf (2,65% contre 2,69% en décembre 2013).

Depuis le 1er janvier, les taux des crédits immobiliers ont déjà reculé en moyenne de 0,49%. «À elle seule, cette baisse aura fait plus pour soutenir la conjoncture et redynamiser le marché immobilier que tous les dispositifs actuels d'incitation et d'aide», souligne l'étude de l'Observatoire. Les transactions immobilières ont ainsi repris en septembre. Cependant, malgré cette embellie, le nombre de crédits immobiliers accordés par les banques en septembre recule de 6,5% (sur un an).

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • lio3 le lundi 6 oct 2014 à 20:11

    les taux baissent en consequence d'une baisse de demande, d'une hausse de prix dans l'espoir de relancer cette demande anemique...les volumes qui s'ecrasent en sont la pure conseq.loup333 a raison les banques pretent aux clients solvables..il y en a de moins en moins et ils sont soumis aux memes effets contracycliques de deflation ils reportent leur decision d'achat car la crise est la, l'inflation a disparu..pas besoin de se hedger contre l'inflation+guarantie d'Etat loi ALLUR.pas d'augmentat.

  • breton.e le lundi 6 oct 2014 à 14:37

    désolé de vous contredire les banques prêtent a tous les clients solvables et surtout dans l'immo

  • loup333 le lundi 6 oct 2014 à 14:13

    Donc en résumé, les taux n'ont jamais été aussi bas mais les banques ne prêtent pas........alors elle est ou la dynamique?