Les sénatoriales bouleversent le paysage politique

le
0
Après une courte parenthèse à gauche, le Sénat a rebasculé à droite.
Après une courte parenthèse à gauche, le Sénat a rebasculé à droite.

Avec 17 sénateurs UMP de plus, 10 UDI et une poignée de divers droite, l'opposition redevient majoritaire au Palais du Luxembourg. Elle compte désormais 188 sénateurs, contre 155 pour le PS et ses alliés. Derrière cette traditionnelle bascule démocratique se dissimulent quelques spectaculaires défaites ou victoires : Marseille, la Corrèze, deux premiers élus Front national, Jean-Michel Baylet et quelques autres curiosités qui méritent que l'on s'y attarde...

Mercredi 1er octobre se déroulera l'élection au plateau, c'est-à-dire à la présidence de la chambre haute. Gérard Larcher, Philippe Marini et le favori Jean-Pierre Raffarin se disputeront ce fauteuil de deuxième personnage de l'État en remplacement de Jean-Pierre Bel.

Source Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant