Les roses auront bientôt leur Label Rouge

le
0

Une soixantaine de variétés de roses reçoivent, ce mercredi, le précieux label mais il faudra attendre octobre pour les planter dans votre jardin.

Volaille, ail rose de Lautrec, poisson... C'est désormais au tour du rosier d'être estampillé du précieux Label Rouge. La rose devient ainsi la deuxième espèce végétale à arborer l'étiquette rouge, synonyme de qualité. La fameuse fleur fait une entrée remarquée, puisqu'une soixantaine de variétés de rosiers labellisés vont être présentées au Jardin des Plantes à Paris, ce mercredi. Leur commercialisation débutera à la rentrée prochaine.

La différence avec les autres rosiers en vente chez les horticulteurs, jardineries et fleuristes? «Le Label Rouge est un gage de qualité auprès du consommateur», explique au Figaro Catherine Secq, déléguée générale chez Excellence Végétale, l'organisme de défense et de gestion du Label Rouge. «Cultivé en France, le rosier est plus résistant aux maladies, plus florifère, plus beau et parfumé». En conséquence, il sera aussi plus onéreux, de 10 à 15%, estime l'ingénieure agricole.

Une rose sur trois est contrefaite

Au total, cinq années ont été nécessaires pour établir un cahier des charges et déterminer quelles variétés de la Pierre de Ronsard, René Descartes ou Laetitia Casta seraient étiquetées, ou non, sur les 1000 plants existants dans le commerce. Pour ce faire, les experts ont mené une sélection variétale précise, certificat d'obtention végétale à l'appui pour les créations, et constitué une méthode de culture bien précise. «Les plants sont cultivés 38 semaines contre 35 en temps normal», explique Catherine Secq. «Ils sont donc plus matures et plus robustes pour être plantés».

»» Lire aussi: Comment empêcher les chenilles de dévorer mes roses?

La rose est un marché considérable. «En 2014, 9 millions d'unités ont été vendues en France, ce qui représente un chiffre d'affaires de 75,7 millions d'euros», indique la déléguée générale de l'association Excellence Végétale. «Or nous constatons que de très nombreux rosiers et bulbes ne sont pas conformes». Le marché est également confronté à l'essor de la contrefaçon. Une rose sur trois dans l'Hexagone est contrefaite, selon les estimations des professionnels du secteur.

Le dahlia, «une fleur de grand-mère» remise au goût du jour

La rose n'est pas la seule espèce végétale à porter le fameux Label Rouge. Le dahlia a été la première autorisée par l'INAO (Institut National de l'Origine et de la Qualité) en 2011, et cette opération semble avoir porté ses fruits. «Le Label Rouge, estampillé sur une centaine de variétés aujourd'hui, a considérablement boosté les ventes», se réjouit Catherine Secq. «À tel point que cette espèce, souvent considérée comme une fleur de grand-mère, est revenue à la mode».

»» Lire aussi: Trouvez de belles compagnes pour vos roses

À terme, le Label Rouge va ainsi s'étendre à de nouvelles espèces végétales, comme le sapin qui devrait arriver en décembre prochain pour les fêtes de fin d'année, puis le géranium au printemps 2017. «Nous travaillons également sur les arbres fruitiers et les plantes de terre de bruyère (NDLR: magnolia, camélia...)», conclut Catherine Secq.

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant