Les robots ont aussi leur coupe du monde de football

le
0
Les robots qui participent à la Robocup sont capables de marcher, de repérer la balle et de tirer en direction des cages de l'adversaire.
Les robots qui participent à la Robocup sont capables de marcher, de repérer la balle et de tirer en direction des cages de l'adversaire.

L'équipe de France de robots footballeurs fera-t-elle mieux que nos Bleus au Brésil ? Pour la troisième fois de leur histoire, des humanoïdes français se sont qualifiés pour participer à la RoboCup, la coupe du monde de football des robots, qui se déroule du 21 au 24 juillet à João Pessoa, une station balnéaire brésilienne située au bord de l'océan Atlantique. Parmi les adversaires potentiels de la France, 26 équipes venues des États-Unis (les vainqueurs de l'édition 2013), du Japon, d'Iran ou bien encore d'Allemagne, bête noire des Tricolores cette année à Rio.

Capitaine de ces robots à crampons, Olivier Ly est professeur à l'université de Bordeaux-1. À 41 ans, ce passionné de nouvelles technologies développe et entraîne depuis sept ans des androïdes capables de jouer au football tout seuls. Pour mener à bien son projet, il s'est entouré d'une équipe d'ingénieurs, d'informaticiens et de chercheurs au CNRS, tous tombés dans la marmite robotique. "On ne compte plus les heures qu'on passe dessus. C'est un travail à temps plein : on vit robots, on pense robots, on dort robots", confie-t-il.

Mesurant 60 cm et pesant 2,5 kilos, leurs androïdes sont des petits bijoux de technologie. Composés d'une centaine de pièces usinées à la main, ils ont été pensés dans les moindres détails : envergure des bras, taille des pieds et des jambes, pliement des genoux et des chevilles, mécanique du bassin... "Ils ressemblent à des humains dans leurs...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant