Les rides sereines de Veronica, l'ex de Berlusconi

le
2
Veronica Lario, l'ancienne femme de Silvio Berlusconi, n'est pas épargnée dans la presse berlusconienne.
Veronica Lario, l'ancienne femme de Silvio Berlusconi, n'est pas épargnée dans la presse berlusconienne.

Quelques kilos en trop, les cheveux tirés en arrière sans maquillage, un gilet plus confortable qu'élégant : c'est une Veronica Lario peu glamour qui apparaît sur les pages de l'hebdomadaire Chi, navire amiral de l'empire de presse de son ancien mari, Silvio Berlusconi. Le choc des images, mais également le poids des mots dans les perfides "conseils" de deux chirurgiens esthétiques qui invitent l'ancienne première dame à avoir recours au bistouri, pour des retouches au niveau du cou, et à des séances de liposuccion.

Alors que la bataille judiciaire entre les deux ex-époux est en cours - Veronica perçoit à titre provisoire 1,4 million d'euros de pension par mois -, le reportage est, au mieux, un coup bas dicté par la vengeance, au pire, une manoeuvre d'intimidation pour contraindre l'ancienne femme de Berlusconi à accepter un accord au rabais.

Mais, sortant de son silence, Veronica a pris le contrepied de l'ex-Cavaliere en revendiquant avec fierté ses rides et ses kilos. "Je veux vieillir sans céder à la tyrannie de la jeunesse à tout prix. J'ai presque 60 ans [57 ans, NDLR] et je me moque de mes rides ou de mon tour de taille. En cherchant à conserver à tout prix l'aspect de ses 20 ans, on s'éloigne de la réalité, des choses qui comptent, de l'affection sincère. Vieillir a des inconvénients, mais ça procure une beauté plus sereine. À force d'exalter une fausse jeunesse, il ne faut pas s'étonner si, à 18 ans, de jeunes filles demandent...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • nebraska le mardi 20 mai 2014 à 16:23

    Et toc ! Oui ! 40 ans d'un coup, ça fait mal quand même.

  • M1531771 le lundi 19 mai 2014 à 18:42

    Et toc !