Les rescapés des attentats de vendredi 13

le
0
Cérémonie d'hommage aux victimes du Bataclan.
Cérémonie d'hommage aux victimes du Bataclan.

Si le bilan humain des attentats terroristes de vendredi est très lourd (130 tués et plus de 350 blessés), des centaines de personnes présentes sur les lieux au moment des attaques ont échappé à la mort. Leurs témoignages poignants attestent que la vie tient parfois à de petits riens.

Sauvé par un coup de fil

Sylvestre, originaire de Saint-Laurent-du-Maroni en Guyane, est venu passer quelques jours en région parisienne. Vendredi, alors qu'il se promène à proximité du Stade de France, il est au téléphone quand il passe sans le savoir devant le restaurant où se produit la première attaque terroriste. Il ne comprend pas tout de suite ce qui est en train de se passer et continue sa conversation téléphonique quand il reçoit un projectile de bombe sur la coque arrière de son smartphone. Le téléphone intelligent porte décidément bien son nom. En servant de bouclier de fortune, il a protégé la tête du jeune homme qui se trouvait pourtant au mauvais moment au mauvais endroit. Sylvestre, qui se qualifie de miraculé, a tout de même été blessé aux pieds et au ventre par d'autres éclats, mais il ne souffre que de blessures légères.

Une dispute providentielle

Vendredi soir toujours, un jeune couple profite de la particulière clémence des températures de cet automne pour s'installer à la terrasse de La Belle Equipe, rue de Charonne. Après une dispute, le jeune homme quitte la table pour rentrer chez lui tandis que...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant