Les propositions de Sarkozy aux gaullistes

le
0
Nicolas Sarkozy participait mercredi au déjeuner de l'Amicale gaulliste de l'Assemblée.
Nicolas Sarkozy participait mercredi au déjeuner de l'Amicale gaulliste de l'Assemblée.

Plus gaulliste que lui, tu meurs ! Nicolas Sarkozy vient de se livrer à un plaidoyer des valeurs gaullistes, et plus encore, lors d'un déjeuner organisé mercredi avec l'Amicale gaulliste de l'Assemblée nationale, présidée par le député UMP Patrick Ollier. Il s'est prononcé, selon l'un des élus présents, pour le cumul des mandats - une position à rebrousse-poil des vents dominants - et pour la diminution du nombre des parlementaires. L'ex-chef de l'État a d'ailleurs souhaité, devant la trentaine d'élus (dont Hervé Gaymard, juppéiste, Philippe Briand, Philippe Goujon, Henri Guaino...), une réforme institutionnelle rapidement. Il veut ainsi que des référendums puissent être organisés en même temps que les législatives. Le candidat à la présidence de l'UMP s'est en revanche prononcé contre les ordonnances et, dans une certaine mesure, contre la cohabitation. Un tel cas de figure ne pourrait advenir, selon lui, uniquement "si la situation est très mauvaise". Et d'ajouter : "Ça dépendra de la situation, et ça ne sera pas un piège politique." Dans la même veine, il a vertement critiqué les primaires de l'UMP, pas très raccord avec la geste gaullienne de l'homme providentiel. Très en verve, Nicolas Sarkozy a aussi annoncé un programme économique commun avec la CDU, le parti d'Angela Merkel. Il veut remettre en cause les critères représentatifs des syndicats (qui leur confèrent des prérogatives) et a souligné, de nouveau, le problème...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant