Les prix des carburants stables malgré les tensions géopolitiques

le
0

Le marché américain très bien approvisionné avec les pétroles de schiste a moins besoin d'importer du brut. Une situation qui ne pèse pas sur la demande.

Les prix des carburants vendus en France sont restés quasi stables la semaine dernière, toujours peu sensibles aux tensions géopolitiques, selon des chiffres officiels publiés aujourd'hui. Le gazole, carburant privilégié des Français avec plus de 80% des ventes, valait 1,3023 euro le litre contre 1,2953 euro la semaine précédente, soit 0,7 centimes de plus, d'après les relevés hebdomadaires publiés par le ministère de l'Écologie et de l'Énergie.

Deuxième carburant le plus vendu dans l'Hexagone, l'essence sans plomb 95 s'affichait à 1,5030 euro le litre en augmentation de 0,41 centimes d'une semaine sur l'autre. Le litre d'essence sans plomb 98 valait lui 1,5708 euro, contre 1,5684 euro la semaine précédente, soit 0,24 centimes de plus.

«Nous sommes dans une période de stabilité, jamais vue depuis des années. C'est une nouvelle situation où les prix sont moins sujets à des évolutions violentes», a commenté le président de l'Union française des industries pétrolières (Ufip), Jean-Louis Schilansky, interrogé par l'AFP.

La non-réaction aux tensions géopolitiques, en Irak et en Libye notamment, s'explique selon lui par «un marché américain très bien approvisionné avec les pétroles de schiste et donc qui a moins besoin d'importer du brut et une croissance économique mondiale faible, donc une demande de pétrole qui n'augmente pas». Cette nouvelle donne est plutôt favorable pour les automobilistes qui bénéficient de cette stabilité des prix.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant