Les pompiers parisiens vendent désormais des produits dérivés

le
0

Ils sauvent toujours des vies, mais ils se déclinent maintenant en mugs, stylos, montres et porte-clés siglés. Du moins pour la brigade parisienne. Le temps des calendriers semble déjà bien loin.

Depuis lundi, la Brigade des Sapeurs-Pompiers de Paris ont leur boutique officielle en ligne. Les admirateurs des soldats du feu pourront s'offrir toute une gamme de produits. Cela va des classiques magnets, porte-clés, ou mugs à quelques produits plus inattendus: des tabliers de cuisine, des coques pour téléphone mobile et même la montre (qui n'est «pas adaptée à la plongée sous-marine» dixit le site) à la gloire de la brigade. Les plus prévoyants (ou les plus fétichistes) pourront même se laisser aller à un «kit bouche à bouche» siglé «Sapeurs Pompiers Paris». Les prix vont de 2 euros, à 58,50 euros pour le produit le plus cher, la montre.

Maîtriser l'image

Si la prestigieuse unité se lance ainsi dans le commerce de son image sur le web, c'est, selon ses propos, pour répondre aux «sollicitations des passionnés». Cependant, d'autres motivations, plus subtiles, existent aussi: «Il y a également la valorisation de l'image, qui est d'ailleurs très bonne à la base. Mais il y a surtout la volonté de la faire respecter et de la protéger des copies» explique Derek Rohde, le directeur général de Jordenen, l'entreprise orléanaise qui encadre la fabrication et commercialise les produits. «“Pompiers de Paris” est certes une marque déposée mais ce n'est pas encore exploitée comme une licence. Or, c'est ce que nous voulons développer». L'entreprise a d'ailleurs une certaine expérience en la matière: elle gère notamment les objets publicitaires d'Eiffage, de SkyTeam, d'Alcatel ou de John Deere.

Et Jordenen l'assure «90% des produits sont fabriqués en Europe. Quelques uns, comme les montres ou les stylos, le sont même en France. Et même nos produits textiles, qui sont c'est vrai tous fabriqués à l'étranger, sont marqués en France». Ouvert depuis 24 heures, le site a déjà «un nombre de visites important» assure l'entreprise, sans plus de précision. Et Jordenen se veut confiant: «Nous n'avons pas encore beaucoup de ventes, c'est vrai, mais nous nous attendons à un pic de commandes d'ici trois à quatre semaines».

Une bonne occasion de voir également quel est le potentiel commercial en termes de produits dérivés de la corporation des pompiers. En 2014, un sondage réalisé par le cabinet GfK Verein dans 25 Etats sur tous les continents avait montré que, dans presque tous les pays, ce sont les pompiers qui affichent les meilleurs taux de popularité. Et c'est même en France que le score était le plus élevé (99%!). A voir si tout cela se traduit par quelques achats en ligne.

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant