Les policiers très inquiets pour la sécurité de la COP21

le , mis à jour le
1
80 chefs d'État et 160 délégations participeront à la COP21, en fin d'année à Paris.
80 chefs d'État et 160 délégations participeront à la COP21, en fin d'année à Paris.

À l'approche de la COP21, les forces de l'ordre sont inquiètes. À en croire un document que s'est procuré RTL, la police craint des violences en marge de la Conférence climat, organisée à Paris à la fin de l'année. L'inquiétude est d'autant plus grande que 80 chefs d'État et 160 délégations étrangères fouleront le sol français pour l'occasion.

Parmi les menaces évoquées par la direction du renseignement territorial ? La mouvance d'ultra-gauche qui « pourrait tenter de se fondre dans la masse des manifestations qui sont prévues afin de s'en prendre aux forces de l'ordre ou à certains symboles de l'État », relaye le site de RTL.

Présence des Black Blocs

Mais ce n'est pas tout. L'installation de campements près du Bourget, où se tiendra le fameux sommet, figure aussi parmi les inquiétudes des forces de l'ordre. À plusieurs kilomètres de là, la police craint aussi la présence de membres de la mouvance anarcho-libertaire à Saclay, où elle aurait prévu de se rassembler.

Autre menace prise au sérieux : la présence de militants Black Blocs, un mouvement anarchiste né en Allemagne, ou celle de groupes anglais. Dans le document, la direction du renseignement territorial parle de débordements lors de manifestations ou de mouvements de foule. Il va même jusqu'à juger « certaine » la volonté de déstabilisation de ces groupes.

De possibles incidents qui ne faciliteront pas le travail des policiers,...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M2766070 le vendredi 6 nov 2015 à 09:35

    Encore 1 réunion, pour rien, qui va rien coûter ? ha si !!!