Les migrants et la miséricorde au programme de JMJ sous haute sécurité

le
0
À la veille de l'ouverture des JMJ, des centaines de jeunes croyants se sont rassemblés devant la statue d'Adam Mickiewicz sur la place du marché principal, Cracovie. 
À la veille de l'ouverture des JMJ, des centaines de jeunes croyants se sont rassemblés devant la statue d'Adam Mickiewicz sur la place du marché principal, Cracovie. 

Plus de 20 000 policiers, dont 7 500 dans les rues, 9 000 pompiers, des milliers de caméras de surveillance, une cellule de crise pour avoir en permanence à l'oeil une centaine de sites à Cracovie, des jeunes bénévoles formés à repérer tant les vrais policiers que les personnes suspectes? Au lendemain de l'attentat de Nice, c'est un dispositif de sécurité impressionnant qui veillera sur la sécurité du million de jeunes pèlerins venus rencontrer le pape François.

Contrôles aux frontières rétablis

Un dispositif justifié, malgré les messages rassurants des autorités polonaises : un homme de nationalité irakienne en possession de matériaux explosifs « en très petite quantité » a été interpellé à Lodz, la troisième plus grande ville du pays, ont annoncé lundi le parquet national et le tribunal de Lodz. Selon des médias polonais, des traces d'explosifs ont aussi été découvertes à Cracovie (Sud), où cet Irakien de 48 ans avait séjourné récemment. Durant ces JMJ polonaises, les contrôles aux frontières, dont la suppression avait été une des grandes joies des Polonais après leur adhésion à la zone Schengen, ont été rétablis provisoirement. Quant au trafic transfrontalier avec l'Ukraine et l'enclave russe de Kaliningrad, il est carrément suspendu.

Le pape François visitera Auschwitz

Le pape François commence mercredi sa première visite en Pologne. En marge des JMJ, il...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant