Les maisons de ville s'arrachent à prix d'or à Manhattan

le
0

Les maisons ne pèsent que 2,5% du marché immobilier de la péninsule new-yorkaise mais leur prix a augmenté deux fois plus vite que celui des appartements en 10 ans. Comptez 6 millions de dollars en moyenne.

Manhattan ce n’est pas qu’un ensemble de gratte-ciel et de tours de verre. Au pied de ces géants subsistent des maisons de villes, souvent plus hautes que leurs homologues parisiennes, qui représentent encore 2,5% du marché. Le courtier en immobilier Elliman vient de consacrer une étude à l’évolution de cette niche de luxe au cours des 10 dernières années. Il en ressort que le prix moyen de ces habitations a bondi de 51% depuis 2005 et que le prix au mètre carré a quasiment doublé (+90%). Dans le même temps, le prix des appartements du secteur n’a grimpé «que» de 25%.

Actuellement, selon l’étude, il faut donc compter 5,9 millions de dollars en moyenne pour s’offrir une de ces raretés. Quant au prix médian (la barre en dessous de laquelle s’efffectue la moitié des ventes), il s’affiche à 4,1 millions de dollars contre 950.000 dollars pour un appartement. «Il y a 10 ans, personne ne s’intéressait aux maisons de ville, exagère quelque peu Steven James, le président d’Elliman dans la presse locale. Aujourd’hui, ces maisons sont nos nouveaux châteaux.»

Selon Elliman, la plus grosse part (40%) des 321 maisons vendues en 2014 l’ont été au nord de Central Park. Mais c’est le quartier chic de l’East Side où les prix grimpent le plus vite. Le prix moyen y atteint désormais 8,5 millions de dollars, un tarif qui a doublé en 10 ans. Et pour s’offrir vraiment du luxe à l’échelle new-yorkaise, il faut débourser 17,6 millions de dollars (prix médian) pour s’offrir l’une des 30 maisons les plus chères mises en vente chaque année.

Malgré cette avalanche de millions et un record établi en 2006 à 53 millions de dollars pour la maison la plus chère de Manhattan (voir ci-dessus la vue de Harkness Mansion, à l’angle de la 5e avenue et de la 75e rue), ces chiffres restent encore bien au-dessous des appartements les plus recherchés qui viennent, eux, de franchir le cap des 100 millions de dollars. Avec plusieurs biens en stock affichés à des tarifs supérieurs au record de 2006, les agents immobiliers comptent bien battre leur record sur ce marché en 2015.

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant