Les lunettes à sourcils de Fillon que vous ne verrez jamais...

le
0
Les sourcils broussailleux de Fillon devenus sujet de campagne le jour où Karine Le Marchand lui a demandé s'ils avaient « une vie autonome. »
Les sourcils broussailleux de Fillon devenus sujet de campagne le jour où Karine Le Marchand lui a demandé s'ils avaient « une vie autonome. »

Les électeurs ont échappé à une drôle d'opération de tractage le week-end précédant le premier tour de la présidentielle. Un membre de la garde rapprochée de François Fillon a eu une idée : pour rendre plus sympathique le candidat de la droite, réputé austère, il a convaincu le QG de commander 15 000 paires de lunettes de soleil surmontées d'épais sourcils en feutre. Un clin d'?il aux sourcils broussailleux de Fillon devenus sujet de campagne le jour où Karine Le Marchand lui a demandé, ingénue, s'ils avaient « une vie autonome ». Coût de l'opération ? 30 000 euros.

Les « goodies » devaient être distribués par des militants affublés de tee-shirts « Je ne sourcille pas, je vote Fillon ». Mais l'initiative a vite été stoppée par Myriam Lévy, chargée de l'image filloniste, et d'autres avec elle. « Cela fut un psychodrame, raconte un membre de l'équipe. Ce qui était de la simple autodérision a été jugé abaissant et susceptible d'écorner sa présidentialité. » Résultat ? Avis aux amateurs, les lunettes sont restées au fond dans des cartons entassés au QG, rue Firmin-Gillot.

Source Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant