Les internautes prévoient d'être moins généreux à Noël

le
3

Plus de 60 % des internautes français veulent dépenser moins de 200 euros pour leurs cadeaux de fin d'année, et la moitié prévoit de diminuer leur budget par rapport à 2013. Pour éviter de payer plus cher, ils anticipent de plus en plus leurs achats, allant jusqu'à les faire durant les soldes d'été.

«Les gens se serrent très fort la ceinture à la rentrée, mais à Noël ils se lâchent». La méthode Coué à laquelle se livrent chaque année - avec un certain succès - distributeurs, fabricants de jouets et géants de l'agroalimentaire pourrait se révéler inefficace cette année. Selon un sondage mené du 22 au 26 octobre par le comparateur Touslesprix.com, la moitié des internautes déclarent en effet qu'ils dépenseront cette année moins pour leurs cadeaux de Noël qu'en 2013. A l'inverse, 35 % disent qu'ils dépenseront autant, et 15 % seulement se montreront plus généreux. Au final, plus de 62 % des interrogés ne souhaitent pas dépenser plus de 200 euros, contre une quart qui dépenseront entre 200 et 400 euros et 15 % plus de 400 euros. Déjà l'année dernière, l'étude de référence de Deloitte sur le sujet faisait état d'une légère baisse des prévisions de budget, pour la première fois depuis 2010. 2014 devrait donc confirmer la tendance.

Ces résultats traduisent un nouveau coup d'arrêt de la consommation des ménages constaté depuis deux mois, symbole du manque de confiance dans l'amélioration de l'environnement économique. «Plus attentifs que jamais à leur budget» détaille l'étude, les Français abordent d'une nouvelle façon leurs courses de fin d'année, en anticipant de plus en plus leurs achats. Un sur cinq les réaliseraient même pendant les soldes d'été, soit en juin et juillet! Un moyen de ne pas payer plein pot en décembre, au moment où les étiquettes ont tendance à grimper.

Des prix de jouets qui grimpent en décembre

Selon l'étude, les prix des jouets seraient en effet en moyenne 2 % plus chers en décembre qu'en novembre, les distributeurs tablant sur l'élan de générosité des Français à l'approche des fêtes de fin d'année. «Ces comportements de forte anticipation se vérifient tout particulièrement chez les grands-parents, qui n'habitent pas avec les enfants et n'ont pas cette problématique de garder cachés les cadeaux pendant des mois» sourit Ernst Kick, le patron du Spielwarenmesse, le salon de référence du jouet qui se tient tous les ans à Nuremberg. Selon Touslesprix.com, d'autres internautes, certes beaucoup moins nombreux (4 %), achètent aussi leurs présents pendant les soldes d'hiver, soit juste après les fêtes. Quitte à les offrir en retard...

Au final, au-delà du simple facteur prix, - principal critère de choix des achats chez les sondés - l'achat en décalé permet d'étaler les dépenses sur plusieurs mois. Plus de 6 internautes sur 10 ont déjà ainsi commencé leurs emplettes pour Noël. Face à ces prévisions plutôt prudentes sur les tendances de fin d'année, la plupart des commerçants ne veulent toutefois pas perdre confiance. Car entre les prévisions d'achats et le montant effectif des tickets de caisse, il n'est pas rare que l'écart de prix soit sensiblement différent.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • faeric le vendredi 31 oct 2014 à 08:01

    On peut pas etre genereux avec l'etat via les impots contraints et forcés et le commerce, faut choisir

  • lsleleu le vendredi 31 oct 2014 à 02:13

    Donc moins d'entrées de TVA moins d'argent pour l'état etc etc ...

  • josian4 le jeudi 30 oct 2014 à 17:00

    Et pour les étrennes??? Vu le manque de fond les torpilleurs sont priés de passer au large!!