Les "hollandais" défendent le bilan de trois ans de présidence

le
43
LES FIDÈLES DE FRANÇOIS HOLLANDE DÉFENDENT SON BILAN
LES FIDÈLES DE FRANÇOIS HOLLANDE DÉFENDENT SON BILAN

PARIS (Reuters) - Les fidèles de François Hollande ont défendu mardi le bilan du président à la veille du troisième anniversaire de son élection, mettant en avant la sauvegarde du modèle social face aux dangers que représentent, selon eux, la droite et l'extrême droite.

"On cherche à montrer avec un certain nombre de ministres que, sur les questions économiques et sociales, la France se relève aujourd'hui, c'est cela l'enjeu", a déclaré à la presse Stéphane Le Foll, qui a organisé à l'Assemblée un colloque intitulé "Trois ans et après ?".

Le porte-parole du gouvernement a fustigé les alternatives proposées par la droite qui se prépare selon lui "à taper dans le modèle social" et les choix "radicaux" du Front national, qui souhaite faire sortir le pays de la zone euro.

"Et puis il y a ce que nous faisons, c'est à la fois adapter notre modèle sans le remettre en cause", a estimé le ministre de l'Agriculture, rejetant les critiques du gouverneur de la Banque de France Christian Noyer.

Ce dernier a jugé mardi que beaucoup de réformes du gouvernement "restent incomplètes et inachevées".

"Du côté des libéraux, des banquiers, des financiers, cela ne va jamais assez loin, mais un pays comme la France est un pays qui doit être réformé avec le sens du dialogue, c'est un pays qui a une Histoire et on ne peut pas le brutaliser", a estimé ce fidèle de François Hollande.

Pour le ministre des Finances Michel Sapin, il est hors de question de changer de politique alors qu'elle s'apprête selon lui à donner ses premiers résultats.

"A ce stade-là d'un quinquennat (...) qu'est ce que ça voudrait dire de changer de politique économique? Nous n'aurions aucun fruit, les fruits nous ne les aurons que par la constance, l'opiniâtreté", a estimé Michel Sapin.

Confronté à une impopularité record et à une fronde de ses troupes sur sa gauche, le chef de l'Etat a exclu de changer de cap malgré les appels en faveur d'un coup de barre à gauche ou, au contraire, d'une accélération des réformes structurelles.

Alors que des voix au PS réclament l'organisation d'une primaire pour désigner le candidat du parti en 2017, le colloque a été l'occasion pour d'autres fidèles du président, comme François Rebsamen, de réaffirmer qu'il sera incontournable.

"Moi je l'ai toujours dit, Hollande 2017 j'y crois", a dit le ministre du Travail selon qui "les primaires n'existent pas quand on a un président sortant".

S'il n'a pas prévu de célébration officielle de sa victoire à l'élection du 6 mai 2012, François Hollande participera mercredi à un échange au Conseil économique, social et environnemental (CESE) sur la jeunesse, l'un des thèmes mis en avant lors de sa campagne.

(Julien Ponthus, édité par Yves Clarisse)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • gstorti le mercredi 6 mai 2015 à 16:57

    et les "SARKOSISTE" défendent les 5 annéés de son bilan. et les classes populaires meurent doucement, les classes moyennes sont assassinées, les familles et les salariés massacrés. Mais tant que les "HOLLANDAIS" et les "SARKOSISTE", défendent leurs bilans..., et en son fier, convaincu qu'ils ont réussis..., et si demain le FN prends part à la gestion de la nation, ce serra de la faute des électeurs qui auront eu un autre visions des 10 années qui seront passé.

  • faites_c le mercredi 6 mai 2015 à 16:51

    "Moi je l'ai toujours dit, Hollande 2017 j'y crois", a dit le ministre du Travail selon qui "les primaires n'existent pas quand on a un président sortant". Moi aussi j'espère qu'il sera candidat en 2017! Comme cela on sera certain qu'il n'y aura pas de candidat socialiste au 2ème tour de la présidentielle!!! Il ne faut pas prendre les français que pour des co...

  • M3435004 le mercredi 6 mai 2015 à 16:41

    Ce qui est encore pire, c'est que quelques (autocensure) bien connus de ce forum et d'ailleurs en demandent et en redemandent, et certains en souhaitant augmenter les doses de laxisme, de gabegie, d'imôts et du reste.

  • cesarski le mercredi 6 mai 2015 à 16:26

    la politique est bien un domaine ou on peut defendre l indefendable , personne n est dupe , merci de changer de disque

  • M8252219 le mercredi 6 mai 2015 à 16:12

    Brillants Résultats TOUJOURS AUTANT D'ÉLUS ET PLUS DE FONCTIONNAIRES.Dépenses de l'état toujours 57.7% du PIB; Les privilégiés, clientèle des socialistes, bien protégés. Toujours plus d'impôts et toujours plus de chômeurs pas fonctionnaires évidemment.

  • pepitobo le mercredi 6 mai 2015 à 16:00

    quand je regarde cette tete et celles de ses copains j'en viens a regretter 1792!!!

  • d.e.s.t. le mercredi 6 mai 2015 à 15:59

    Classique chez les socialistes attardés: ils vont dans le mur tout en klaxonnant! Belle manifestation d'intelligence!

  • pepitobo le mercredi 6 mai 2015 à 15:55

    il est beau le modele social a la mode hollandaise!!!! jamais les riches n'ont été aussi riches jamais la France n'a eu autant de pauvres....quant au chomage faut il rappeler le brillant bilan de celui qui n'a d'autre objectif que d'attendre 2017 en privilégiant l'aventure guerriere pour faire oublier le reste???

  • M912955 le mercredi 6 mai 2015 à 15:53

    Dans la famille Charlatan donnez moi le père.. Merci

  • gjan le mercredi 6 mai 2015 à 14:51

    L'imposteur