Les futurs fusils des brigades anti-criminalité tirent de travers?

le
2
La BAC, brigade anti-criminalité, sera désormais équipée d'armes plus lourdes.
La BAC, brigade anti-criminalité, sera désormais équipée d'armes plus lourdes.

La polémique commence à enfler en France et ce ne sont pas les Allemands qui risquent de la faire dégonfler? En annonçant sa volonté d'acheter 204 fusils d'assaut HK G36 pour équiper les forces des brigades anti-criminalité (BAC) de la préfecture de Paris, le ministère de l'Intérieur semble avoir pris une décision de bon sens. Cette arme fabriquée par la société allemande Heckler & Koch donne déjà entière satisfaction aux troupes d'élite du Raid et du GIPN. Les SAS de sa très Gracieuse Majesté sont aussi des clients fidèles tout comme la police de San Francisco.

Des soldats du monde entier et notamment d'Indonésie, du Brésil et d'Espagne ne se déplacent jamais sans cette arme de guerre capable de tirer 750 balles par minute à une portée de 500 mètres. La Bundeswehr en a acheté pas moins de 167 000 exemplaires depuis 1997. Un choix que de nombreux gradés regrettent aujourd'hui. La ministre fédérale de la Défense en personne, Ursula von der Leyen, a affirmé le 22 avril dernier qu'en « l'état actuel des choses, le fusil (HK G36) n'avait plus rien à faire au sein de l'armée allemande ». Cette arme aurait en effet tendance à tirer de travers dès que le soldat appuie sur sa gâchette.

« Incorrectes, non pertinentes et peut-être même illégales »

Plusieurs rapports militaires restés confidentiels avaient tenté de tirer la sonnette d'alarme ces...

Lire la suite sur Le Point.frLire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • bordo il y a 9 mois

    Et pour préciser, le FAMAS est un des rares fusils d'assaut à disposer d'un bipied dès sa conception.

  • bordo il y a 9 mois

    Voilà un bien un commentaire de journaliste français réformé pour troubles psychologiques graves. Tirer en longues rafales provoque un déport de l'arme, à moins que celle-ci soit solidement ancrée au sol. C'est pourquoi les fusils mitrailleurs ont un bipied. Les fusils d'assaut n'en ont pas et la plupart disposent d'un sélecteur qui permet de tirer au coup par coup, en rafales courtes ou plus longues (qui vident le chargeur de 32 cartouches en 3 secondes). Bref il faut de l'entrainement.