Les Français boudent les vacances de Pâques

le
0

Près de huit Français sur dix ont décidé de rester chez eux cette année pour les congés d'avril. En cause, un budget restreint et un calendrier peu avantageux.

Les vacances de Pâques sont souvent l'occasion de faire un petit détour par la côte ou la montagne, de profiter des premiers rayons de soleil du printemps ou des dernières neiges. Cette année, ce ne sera ni l'un ni l'autre pour une majorité de Français, puisqu'ils sont près de huit sur dix (78%) à déclarer ne pas partir en vacances, selon la 20e édition du baromètre Mondial Assistance-OpinionWay publié ce mercredi.

• Un portefeuille allégé de 59 euros

Le renoncement s'explique d'abord pour des raisons financières. Avec un budget moyen consacré aux congés de Pâques en baisse de 59 euros (717 euros), près de la moitié des Français (43%) déclare manquer d'argent, quand près du tiers (31%) préfère économiser pour d'autres dépenses. Un portefeuille moins fourni qui ne leur permet pas de partir pour de longs séjours. La priorité est donnée aux week-ends rallongés, plutôt qu'aux longues semaines de dépaysement. La moitié des vacanciers (48%) partiront uniquement sur une courte période (+4 points), alors que les séjours d'une semaine connaissent une baisse non négligeable (17%, -5 points).

Le calendrier a aussi sa part de responsabilité. Cette année, les vacances de Pâques débutant dès mars, les Français sont peu enclins à se déplacer sur la côte, ce qui porte préjudice aux séjours à la mer (en baisse de 4 points, à 31%). Les sports d'hiver, les séjours à la campagne et ceux en ville ne sont en revanche que peu affectés par ce changement.

• Plus de temps à consacrer à leurs proches

Rester à la maison peut aussi avoir ses avantages. Avec le travail, il est parfois difficile de se consacrer à ses proches. Ainsi, plus du tiers des Français (36% ) compte passer du temps en famille durant ces vacances de Pâques. Qu'ils partent ou non, ils ont bien l'intention de retrouver un peu de tranquillité, puisqu'ils sont 48% à avoir l'intention de se déconnecter et laisser leur téléphone portable de côté. Ceux qui l'utiliseront le feront avant tout pour rester en contact avec leurs proches (40%). Le reste de leur temps, les vacanciers souhaitent le consacrer à des loisirs plus reposants, notamment les balades en nature (22%) et la lecture ou le cinéma (22%).

• Les ponts de mai contrariés par le calendrier

Les vacances de Pâques ne sont pas les seules à être touchées cette année. Huit Français sur dix ne partiront pas non plus à l'occasion des ponts de mai (- 8 points par rapport 2015), un record. La faute à un calendrier peu généreux, puisque le 1er et le 8 mai tombent un dimanche, ne laissant que deux week-ends prolongés (l'Ascension et Pentecôte).

Cette singularité de 2016 a ses avantages et ses inconvénients. Si une majorité (60%) des Français estiment qu'ils seront plus productifs au travail, une proportion équivalente anticipe un impact négatif sur leur vie personnelle, notamment sur leur vie familiale (61%) et leurs envies de vacances (65%).

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant