Les Français boudent de plus en plus leur livret A au profit de l'assurance-vie

le
0

VIDÉO - En novembre, les épargnants ont encore retiré 1,25 milliards d'euros de leur Livret. En revanche, ils ont continué à alimenter leur contrat d'assurance-vie. Depuis janvier, ils ont investi plus de 21 milliards d'euros sur ce placement.

Depuis le printemps, les mois se suivent et se ressemblent pour le livret A. En novembre et pour le septième mois consécutif, les Français ont ainsi puisé dans leur placement, dont le taux de rémunération est tombé à 1% net le 1er août. Ils ont ainsi retiré 1,25 milliards d'euros supplémentaires. Certes, ce montant est deux fois moins élevé que ceux observés en octobre (-2,93 milliards d'euros) et en septembre (2,37 milliards d'euros), mais ils restent conséquents. Au total, au cours des onze premiers mois de l'année, les épargnants ont déjà retiré 5,84 milliards d'euros de leur livret A, dont les encours s'élèvent à 260,3 milliards d'euros (pour plus de 60 millions de livrets). A moins d'un improbable retournement de situation, ce produit d'épargne va donc terminer l'année dans le rouge. Pareille situation s'était déjà présentée au cours de la dernière décennie, par exemple en 2005 où la décollecte avait atteint 3,43 milliards d'euros.

Le succès de l'assurance-vie ne se dément pas

Le mois dernier, et pour le troisième mois consécutif, les épargnants ont aussi partiellement vidé leur livret de développement durable (LDD), adossé à un compte bancaire et rapportant autant que le livret A. Les retraits ont ainsi atteint 380 millions d'euros en novembre, soit là aussi bien moins qu'en octobre (-880 millions d'euros) et septembre (-780 millions d'euros). Au total entre janvier et novembre, 390 millions d'euros ont été retirés des LDD dont les encours atteignent 100,6 milliards d'euros.

Depuis la fin de l'été, de nombreux ménages puisent dans ces bas de laine pour faire face aux dépenses de rentrée, au paiement des impôts et à l'achat des cadeaux de fin d'année. «Le Livret A a été victime du regain de la consommation de 0,4 % au mois de novembre. Le Livret A et le LDD sont, en effet, devenus les antichambres du compte courant ; les Français puisent dans ces enveloppes pour financer les dépenses incontournables et pour financer les petits extras de fin d'année», estime Philippe Crevel, directeur du Cercle de l'Epargne.

Comme c'est le cas depuis plusieurs mois, une bonne partie de l'épargne du Livret A a aussi été transférée sur les contrats d'assurance-vie, plus rémunérateurs, dont le succès ne se dément pas. En novembre, les Français ont ainsi versé 1,9 milliard d'euros supplémentaires sur leurs contrats. Au total, ils ont déjà investi au cours des onze premiers mois de l'année, 21,3 milliards d'euros sur leurs contrats, selon les chiffres de l'Association française de l'assurance. L'encours de ce placement détenu par 62% des Français atteint désormais 1515,2 milliards d'euros!

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant