Les fêtes des Mères à l'étranger

le
0
Michelle Obama a accueilli des enfants de femmes militaires à la Maison-Blanche, le 12 mai 2014.
Michelle Obama a accueilli des enfants de femmes militaires à la Maison-Blanche, le 12 mai 2014.

Hors de France, la coutume datant de l'Égypte ancienne a été remise au goût du jour aux États-Unis sur des bases politiques. En 1870, Julia Ward Howe, une activiste américaine, fit ainsi une déclaration appelant les mères de tout le pays à se mobiliser pour empêcher que leurs fils ne tuent ceux d'autres femmes : "Levez-vous, femmes de ce jour ! Levez-vous, toutes les femmes qui ont un coeur ! Que votre baptême soit celui de l'eau ou bien celui des larmes, dites fermement : [...] l'épée du meurtre n'est pas la balance de la justice !" Avant de célébrer les mères, cette fête appelée à remplacer le 4 Juillet (jour de l'indépendance) devait donc d'abord soutenir la paix. La célébration, telle qu'on la conçoit aujourd'hui, a été lancée par une Américaine, Anna Jarvis. Cette dernière décida en 1907 d'instaurer le "Mother's Day" (jour des Mères) en mémoire de sa mère décédée deux ans plus tôt, qui était en effet une fervente admiratrice de Julia Howe et rêvait de diffuser ce jour dans le pays. Son souhait fut exaucé par le gouvernement américain en 1914, lorsqu'il officialisa la fête au niveau fédéral. L'idée se propagea rapidement dans le monde entier, et aujourd'hui des célébrations ont souvent lieu au mois de mai, comme c'est le cas au Canada, en Australie ou en Allemagne. Dans d'autres pays, comme en Chine, en Roumanie ou encore au Vietnam, l'accent est mis sur la condition féminine, et c'est la Journée internationale...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant