Les femmes combattantes de Daech

le
6
Djennet Abdourakhmanova, veuve de 17 ans qui a commis un attentat-suicide dans le métro de Moscou, le 29 mars 2010. Photo d'archives.
Djennet Abdourakhmanova, veuve de 17 ans qui a commis un attentat-suicide dans le métro de Moscou, le 29 mars 2010. Photo d'archives.

Les hommes ne sont plus les seuls à être tentés par "la voie du djihad". De plus en plus de femmes leur empruntent aujourd'hui le pas. Rachid Kassim s'en est réjoui sur sa chaîne Telegram la semaine dernière. "Des femmes, des soeurs passent à l'attaque", a-t-il écrit sur cette plateforme de communication cryptée, faisant référence au projet d'attentat de Notre-Dame de Paris fomenté par trois jeunes femmes.

Les autorités relèvent des dizaines de cas où des femmes, parfois très jeunes, s'engagent dans des projets violents au nom de l'islam radical. Une adolescente de 16 ans a ainsi été arrêtée à Melun, le 4 août dernier, alors qu'elle projetait une attaque. La semaine suivante, une jeune majeure de Clermont-Ferrand était écrouée, le 10 août, pour avoir posté sur les réseaux sociaux des messages inquiétants laissant craindre un possible passage à l'acte. Les trois jeunes femmes arrêtées à Boussy-Saint-Antoine (Essonne), la semaine dernière, étaient en contact avec d'autres, dans le sud de la France, relèvent les enquêteurs, qui se refusent, à ce stade, à évoquer une "katiba" féminine.

Un phénomène en expansion

"L'engagement des jeunes femmes dans les rangs de Daech ne cesse de croître. Les femmes (...) représentent 40 % des départs en Syrie et en Iraq, selon les dernières statistiques de l'Unité de coordination de la lutte antiterroriste (Uclat)", relève la sociologue Hasna Hussein....

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M9244933 le lundi 12 sept 2016 à 17:39

    Il faut arrêter de publier des photos pareilles qui en font des vedettes qui prennent la pose. Ne manque que le sourire sympathique, uniforme oblige...

  • M7360510 le lundi 12 sept 2016 à 17:21

    en fait la Syrie c'est un peu le Woodstock des islamistes , tenues extravagantes , grandes barbes folles et longs cheveux , transgressions de tous les interdits, sexualité débridée, mais eux c'est malheureusement "make love and war"...

  • M7360510 le lundi 12 sept 2016 à 17:16

    leur motivation peut être également sexuelle , car là-bas elle peuvent devenir des "filles à soldats" sans pour autant être dévalorisées socialement

  • M7360510 le lundi 12 sept 2016 à 17:14

    il n'a jamais été démontré que la stupidité serait une exclusivité masculine

  • janaliz le lundi 12 sept 2016 à 17:12

    Le QI moyen doit être très bas ! Et raison de plus pour interdire toutes les tenues de carnaval...

  • M4709037 le lundi 12 sept 2016 à 16:44

    Ces radicalisés n'expriment pas une foi religieuse qu'ils ne peuvent comprendre, car au-delà de la connaissance, mais des comportements relevant de la psychiatrie qui appelle à leurs internements. Ainsi dire que les "martyrs" auront droit à 72 vierges alors que leurs veuves n'auront droit qu'à les revoir ou des proches est la manifestation d'un acte psychiatrique.