Les fabricants de soda vont réduire de 5% le taux de sucre

le
0

Les industriels qui représentent 80% du marché dont Coca, Pepsi ou Orangina, s'engagent à réduire de 5% le taux de sucre moyen de leur gamme d'ici 2015 dans l'accord qu'ils viennent de signer avec le gouvernement.

Le président du Syndicat national des boissons rafraîchissantes (SNBR), Vincent Delozière, et le ministre de l'Agriculture, Stéphane Le Foll viennent de signer un accord collectif dans lequel ils s'engagent à réduire de 5% le taux moyen de sucre contenu dans les boissons rafraîchissantes sans alcool (BRSA) avec ou sans substitution par des édulcorants.

Les signataires représentent 80% du marché français en valeur et en volume des sodas. Il s'agit notamment de Refresco Gerber, Orangina Schweppes, Coca cola et Pepsico France.

L'engagement du secteur s'inscrit dans le cadre du Programme National pour l'Alimentation (PNA) présenté ce mercredi en conseil des ministres. Il vise à améliorer l'offre alimentaire proposée aux consommateurs français, sachant que les boissons rafraîchissantes contribuent à hauteur de 6% à 11% à leurs apports en sucres quotidiens. Le PNA veut aussi promouvoir une alimentation plus équilibrée auprès de la jeunesse.

Aussi les industriels des sodas promettent de ne plus faire de publicité télévisuelle ou par internet pour les BRSA dans les émissions où l'audience est constituée à plus de 35% d'enfants de moins de douze ans.

600 millions de litres d'eau économisés par an

Enfin, les entreprises signataires s'engagent sur des produits plus durables. Entre 2010 et 2020, elles vont réduire d'au moins 15% la consommation d'eau nécessaire à la production d'un litre de boisson, soit une économie d'environ 600 millions de litres d'eau chaque année. Elles vont également porter la quantité moyenne de plastique (PET) recyclé dans les emballages à 25% pour les boissons rafraîchissantes sans alcool, et afficher des consignes de tri complémentaires.

Les professionnels prennent acte et réagissent de façon positive car la portée de cet accord est global. «Ce n'est pas chaque bouteille qui va perdre 5% de teneur en sucre. Cet accord concerne l'ensemble de la gamme et est rétroactif depuis 2010, avec la prise en compte de sortie des nouveaux produits depuis cette date, indique un acteur du secteur au Figaro. La moitié du chemin a déjà été parcouru, indique l'un d'entre eux. Les ventes de sucres ne vont pas s'écrouler d'un seul coup», poursuit-il rassuré.

Déjà les fabricants ont pris les devants comme Coca-Cola qui a annoncé la sortie d'un coca cola vert, le Coca Life, avec une partie du sucre qui est remplacé par la stevia, soit au total 89 calories pour une canette de 33 cl contre 139 calories pour la version originale.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant