Les Européens reconnaissent que la dette grecque n'est pas soutenable

le
0

C'est une grande première et une belle victoire pour le FMI et Alexis Tsipras. Pour la première fois, les ministres des Finances de la zone euro ont reconnu, du bout des lèvres, qu'il fallait alléger le fardeau de la dette grecque. Outre le déblocage des prochaines tranches d'aide, quelques concessions timides ont été accordées. Mais le dossier est officiellement ouvert.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant