Les Européens n'ont jamais été aussi riches

le
0

La valeur cumulée du patrimoine détenu par les ressortissants européens atteint 56.000 milliards d'euros cette année. Mais ces possessions sont inégalement réparties, ce qui pénalise le potentiel de croissance économique.

Malgré la crise économique, le patrimoine privé des Européens ne s'est jamais aussi bien porté. Selon une étude de la banque suisse Julius Baer, publiée pour la première fois cette année, il atteint 56.000 milliards d'euros, en augmentation de 1,7 % sur un an. Avec ce montant, la fortune des Européens dépasse le précédent sommet, atteint avant la crise financière de 2007.

Les analystes de la banque tablent sur une poursuite de l'embellie. Ils pronostiquent une augmentation de 40 % d'ici à 2019 de la valeur des biens détenus par les Européens, qui atteindrait à cet horizon 80.000 milliards d'euros.

Fortes disparités

Le niveau moyen du patrimoine par adulte européen s'établit cette année à 167.100 euros, mais de fortes disparités subsistent, puisque 10 % des ménages détiennent plus de la moitié de la fortune globale du Vieux Continent. «Il est important de comprendre qu'une inégalité excessive ralentit la croissance économique d'un pays et affaiblit la demande globale», souligne d'ailleurs Burkhard Varnholt, le directeur de l'investissement de Julius Baer.

Au Luxembourg, la fortune moyenne s'établit à 400.000 euros par adulte , tandis que l'Allemagne, la Grande-Bretagne, la France et l'Italie représentent près des trois quarts du patrimoine privé total du continent.

L'étude de Julius Baer souligne l'impact de la crise sur les pays qui ont été le plus violemment secoués, comme l'Espagne ou la Grèce. En Espagne, 1400 milliards d'euros de richesse auraient été détruits depuis 2007.

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant