Les étonnants contributeurs d'un rapport sur le djihadisme

le
0
Frigide Barjot, Photo d'illustration.
Frigide Barjot, Photo d'illustration.

 Le rapport est intitulé "Génération radicale". Il avait été commandé par le gouvernement  à l'ancien président de SOS-Racisme, Malek Boutih, après les attentats de Charlie Hebdo en janvier. Remis ce jeudi au Premier ministre Manuel Valls, ce document de 68 pages qui porte sur "l'analyse et la prévention des phénomènes de radicalisation et du djihadisme en particulier", a été publié dans son intégralité sur le site du Figaro. Si beaucoup se sont intéressés aux conclusions de ce rapport, d'autres se sont penchés sur les personnes auditionnées par le député PS de l'Essonne, pour réaliser ce document. Deux noms ont particulièrement retenu l'attention...Celui de l'ancienne porte-parole de la Manif' pour tous, Frigide Barjot, d'une part. "A priori, son expertise sur les dérives islamistes ne saute pas aux yeux", relève ainsi le site BuzzFeed France, qui n'a pas manqué d'interroger la militante sur la légitimité de son intervention. "J?ai rencontré Malek Boutih une heure il y a quelques mois déjà, leur a expliqué Frigide Barjot. Mais je ne pensais pas que son rapport ne portait que sur le djihad. J?ai expliqué l?importance du dialogue entre la société civile et la religion et le souci de ne pas manipuler la pensée religieuse. Je milite pour une laïcité respectueuse mais qui n?exclut pas la vision religieuse de l?humanité"."Je pisse sur Allah"L'autre nom qui a sauté aux yeux des internautes est celui de Jean-Paul Ney. Ce...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant