Les Enfoirés : l'explication de texte de Jean-Jacques Goldman

le
0
Le chanteur, parmi les personnalités préférées des Français, n'est guère habitué à faire face à une telle polémique.
Le chanteur, parmi les personnalités préférées des Français, n'est guère habitué à faire face à une telle polémique.

Alors que le dernier hymne des Enfoirés Toute la vie encaisse une gigantesque volée de bois vert sur les réseaux sociaux, Jean-Jacques Goldman - l'auteur du crime - s'est lancé dans une explication de texte pour se justifier. Car c'est le chanteur - généralement plus consensuel - de Envole-moi et Je te donne qui a pondu, comme chaque année, l'hymne des Enfoirés à quelques semaines du grand concert annuel. Le clip et les paroles mettent en scène le face-à-face générationnel entre un groupe de "jeunes" et les Enfoirés, censés représenter les anciens (accompagnés de quelques jeunots du showbiz tout de même). "Réac", "Donneurs de leçons", l'hymne des Enfoirés a provoqué l'ire et les moqueries sur les réseaux sociaux. Il faut dire que le clip est maladroit et les paroles plutôt ambiguës. À la jeunesse qui se plaint de son absence de perspectives, les "vieux" répondent qu'elle a... la jeunesse. Certes.Le chanteur plaide le malentendu, voire le contresens : "C'est une chanson dans laquelle des adolescents reprochent aux générations qui les ont précédés l'état du monde qu'ils leur laissent. (...) Le fait que la jeunesse nous demande des comptes me semble la moindre des choses", a-t-il expliqué. "Les Enfoirés jouent le rôle des adultes qui leur répondent comme trop souvent : en se dédouanant et avec mauvaise foi, mais en espérant qu'ils feront mieux, explique le chanteur pour qui le titre porte en réalité un...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant