Les enfants doivent-ils écrire au père Noël ?

le , mis à jour le
0
L'année dernière, 1,2 million de missives ont été traitées par La Poste, dont 123 600 par courriel.
L'année dernière, 1,2 million de missives ont été traitées par La Poste, dont 123 600 par courriel.

« Le père Noël existe. » En expliquant au Point.fr que le généreux barbu est un symbole ? celui de la générosité, du plaisir d'offrir, de la surprise aussi ?, la pédiatre Edwige Antier a assuré que les enfants doivent croire en l'existence du généreux barbu. Dès lors, mieux vaut lui écrire : sait-on jamais, mieux vaut ne prendre aucun « risque ».

Chaque année, les parents les plus organisés se ruent ainsi sur les catalogues des magasins de jouets dès leur parution : ils se souviennent que l'an passé, le 15 novembre, les précieuses « bibles » étaient déjà toutes épuisées (à croire que certains en prennent plusieurs, comme pour compenser le manque de l'année dernière). Pour les plus jeunes, c'est le coup d'envoi d'un mois de découpages intensifs, de pages cornées, de Lego entourés, de photos de peluches d'ours collées sur des feuilles volantes qui disparaissent toujours. D'où l'impérieuse nécessité d'avoir un second catalogue sous la main (on y pensera l'année prochaine).

Un coup de main pour les adultes

Préparer sa liste de cadeaux de Noël, c'est l'occasion pour les petits d'une activité ludique. Pour les plus âgés, c'est le moment de confesser ses bêtises de l'année dans une lettre manuscrite si appliquée qu'elle en ferait pâlir d'envie les maîtresses d'élémentaire ? un mea culpa qui se poursuit bien souvent par jeu lorsqu'ils découvrent...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant