Les demandes d'asile à un pic de 22 ans dans les pays riches

le
0
LES DEMANDES D'ASILE À UN PLUS HAUT DE 22 ANS DANS LES PAYS RICHES
LES DEMANDES D'ASILE À UN PLUS HAUT DE 22 ANS DANS LES PAYS RICHES

GENEVE (Reuters) - Quelque 866.000 personnes ont demandé l'asile dans les pays industrialisés l'an dernier, soit 45% de plus qu'en 2013, en raison des guerres en Syrie et en Irak, a annoncé jeudi le Haut-Commissariat aux réfugiés (HCR) dans son rapport 2014.

Il s'agit du chiffre le plus élevé depuis le début de la guerre en Bosnie il y a 22 ans quand le nombre de réfugiés s'était élevé à près de 900.000.

Les Syriens ont rempli près de 150.000 demandes d'asile dans 44 pays industrialisés l'an dernier. Environ 3,9 millions de Syriens accueillis par le Liban, la Turquie, la Jordanie et l'Irak ne figurent pas dans les statistiques du rapport du HCR.

Les Irakiens arrivent deuxième avec 68.700 demandes, soit près du double par rapport à 2013. Les Afghans arrivent en troisième position, suivis par les ressortissants de Serbie et du Kosovo et les Erythréens.

L'Allemagne est le premier pays d'accueil, les Syriens représentant un quart des 173.000 demandes. Viennent ensuite les Etats-Unis avec 121.200 demandes, principalement de la part des personnes qui fuient la violence des cartels de la drogue au Mexique et en Amérique latine.

La Turquie, qui accueille 1,7 million de réfugiés syriens dans le cadre d'un régime de protection temporaire, a reçu 87.800 demandes, principalement d'Irakiens qui ont fui après la prise de contrôle par l'Etat islamique de larges territoires dans leur pays en juin dernier.

L'Italie, destination de nombreux Africains qui s'embarquent vers l'Europe à partir de l'Afrique du Nord, a été destinataire de 63.700 demandes.

L'Australie en revanche a enregistré une baisse de 24% du nombre de demandes reçues, qui sont tombées à moins de 9.000 en 2014.

(Stephanie Nebehay; Danielle Rouquié pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant