Les Chèques-Vacances, toujours très prisés par les Français

le
7

Le volume d'émission de ces chèques a augmenté de 4% au premier semestre. Plus de 4 millions de personnes vont en profiter cette année.

Plus le budget vacances se resserre, et plus le Chèque-Vacances confirme son succès. Présentés sous forme de coupons d'achat subventionnés de 10, 20, 25 ou 50 euros, ces chèques ont vu leur volume d'émission grimper de 4% sur les six premiers mois de l'année par rapport au premier semestre 2013. Traditionnellement, l'essentiel des ventes de chèques-vacances par l'Agence nationale pour les Chèques-Vacances (ANCV) a lieu au premier semestre, avant les congés d'été où ils sont le plus utilisés.

Cette année, 4,135 millions de personnes devraient en profiter contre 3,970 millions fin 2013. Le volume d'émission devrait s'établir à 1,559 milliard d'euros, contre 1,479 milliard l'an dernier. «Cette croissance permet de renforcer l'action de solidarité en direction des publics éloignés des vacances, répondant ainsi à la mission de l'agence de favoriser le départ en vacances du plus grand nombre», explique l'ANCV.

Financer des programmes d'action sociale

Le Chèque-Vacances est accessibles aux salariés de toutes les entreprises, grandes comme petites, privées comme publiques. En moyenne, 368 euros sont distribués. En trente années d'existence, ces chèques sont devenus un dispositif majeur de la politique sociale française, d'une ampleur unique en Europe. Acceptés par 170.000 professionnels, ils permettent les départs en vacances de nombreux Français. Selon une étude menée en 2013, les bénéficiaires de Chèques-Vacances sont davantage partis en vacances (73%) que les non-bénéficiaires, et 67% des employés/ouvriers bénéficiaires sont partis en vacances, contre 52% de non-bénéficiaires.

L'agence fait aussi valoir le rôle de soutien des Chèques-Vacances à l'économie touristique, ces derniers favorisant les séjours en hébergements marchands pour 61% des bénéficiaires contre 50% pour les non-bénéficiaires

Avec les revenus tirés de la vente de ces chèques, l'ANCV finance également des programmes d'action sociale en faveur des publics les plus éloignés des vacances comme les travailleurs pauvres, les familles monoparentales, les jeunes en difficulté, les personnes âgées isolées et les personnes en situation de handicap. L'an dernier, 226.000 personnes en ont profité et 22 équipements touristiques à vocation sociale ont été rénovés.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • surfer1 le jeudi 3 juil 2014 à 10:30

    "Dispositif d'une ampleur unique en Europe". Encore une spécificité française : à force de social on fait couler notre économie. Cela devient dramatique, c'est pourtant évident : nos enfants n'auront bientôt plus du tout de boulot du fait même de cet assistanat généralisé.

  • frk987 le jeudi 3 juil 2014 à 10:30

    De plus une certaine partie des chèques vacances n'est pas utilisée.....trouvez à qui profite ce fait ????

  • frk987 le jeudi 3 juil 2014 à 10:28

    Pompe à fric des syndicats.......qui perçoivent une commission sur les dits chèques. le salarié paye des cotisation au CE et reçoit des chèques sur lequel il y a mag.ouille des syndicats. Le plus simple c'est de reverser aux salariés le cotisations du CE !!!!!!

  • supersum le jeudi 3 juil 2014 à 10:19

    Stop avec l'assistanat

  • gnapi le jeudi 3 juil 2014 à 10:09

    Pas de paiement électroniques en chèques vacances ... en France.J'allais le dire ... pour le coté déclarable.

  • h.fasque le jeudi 3 juil 2014 à 09:50

    et dans pas longtemps ils seront declarable

  • dotcom1 le jeudi 3 juil 2014 à 09:31

    Toujours pas possible de faire des paiements électroniques en chèques vacances... Bienvenu au XXIe siècle...