Les charges de copropriété ont baissé de 7,4% à Paris

le
1

INFOGRAPHIE - L’an dernier le montant global des charges de copropriétés s’élevait à 37,05 euros le m² contre 40,02 euros en 2013, selon l’observatoire Fnaim du Grand Paris. Une situation qui s’explique surtout par la baisse du chauffage.

Les propriétaires et occupants ne l’ont peut-être pas perçu mais les charges de copropriété auraient baissé de manière sensible entre 2013 et 2014. Selon de la Fnaim (Fédération nationale de l’immobilier) du Grand Paris, le montant global des charges s’est établi à 37,05 euros le m² soit 2.074,80 euros par lot. Une baisse annuelle de 7,4% qui représente en moyenne 166,30 euros par lot. «Après plusieurs années de hausse, l’augmentation des charges de copropriété n’apparait plus comme une fatalité», précise l’observatoire.

A y regarder de plus près, ce résultat est largement dû à la fonte du budget chauffage, en baisse de 24,7% car «2014 a été l’année la plus chaude du siècle», précise l’observatoire. Une météo particulièrement clémente qui a surtout permis de réduire la facture dans les immeubles les plus récents. La note a ainsi baissé de 29,9% pour les immeubles bâtis entre 1918 et 1950 contre seulement 15,2% dans les constructions plus anciennes.

Les charges portant sur les ascenseurs ont également connu une baisse significative (-15,8%). «L’évolution sur les ascenseurs peut s’expliquer par les contrats négociés à la baisse en raison de la plus grande concurrence existant désormais sur ce marché», commente la Fnaim du Grand Paris. Mais l’étude ne cache non plus que les impôts ont connu une nette hausse (17,7%), suivis par les honoraires de syndic et les salaires (respectivement 6,3 et 6%).

La Fnaim, qui représente les professionnels de l’immobilier parmi lesquels les syndics, juge «maîtrisée» cette hausse des honoraires enregistrée par son observatoire. Celle-ci «tient compte des effets cumulés de la loi Alur» qui a imposé aux syndics une mise en concurrence obligatoire et un contrat type, comprenant des prestations de base incluses dans un forfait.

Autre innovation de ce baromètre: l’évaluation du montant des travaux entrepris par les copropriétés parisiennes. Et ils sont loin d’être négligeables! A raison de 34,74 euros par mètre carré, ces travaux représentent en moyenne 1 947,6 euros par lot soit quasiment le même montant que les charges. En cumulé, 2 milliards d’euros de travaux ont été engagés par les copropriétés à Paris en 2014. A l’avenir, l’observatoire suivra l’évolution de ce chiffre qui impacte fortement les propriétaires dans le coût global de leur immobilier.

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • heimdal le mercredi 23 sept 2015 à 15:20

    Le chauffage ne fait pas partie a la base des charges de copros ,sauf pour les vieux immeubles en chauffage collectif .Et ces articles de presse centrés sur Paris sont exaspérants pour les provinciaux .