Les cartels de la drogue n'ont jamais déclaré la guerre à Daech

le , mis à jour le
0
Le plus dangereux chef de cartel au monde n'a pas déclaré la guerre à Daech. 
Le plus dangereux chef de cartel au monde n'a pas déclaré la guerre à Daech. 

« Vous n'êtes pas des soldats. Vous n'êtes rien sinon de faibles mauviettes. Votre Dieu ne pourra pas vous protéger de la véritable terreur que mes hommes vous imposeront si vous continuez à intervenir dans mes opérations. » Voilà les propos qui avaient été attribués au plus grand dealer de stupéfiants au monde à destination de l'organisation terroriste État islamique.

Ces mots n'ont en réalité jamais été prononcés par Joaquín Archivaldo Guzmán Loera, dit « El Chapo », chef du cartel mexicain de Sinaloa. Un hoax relayé par les réseaux sociaux qui vient à l'origine d'un site parodique américain. "El Chapo" n'a jamais menacé le leader de Daech, Abou Bakr al-Baghdadi, ni ses hommes.

La rumeur se présentait ainsi : selon un blogueur mexicain connu pour ses liens étroits avec certains membres du cartel de Sinaloa, Joaquín Guzmán avait envoyé un mail de menace au chef de l'organisation État islamique, Abou Bakr al-Baghdadi, à la suite de cargaisons de drogues détruites par Daech. « El Chapo » souhaitait étendre ses ventes au Moyen-Orient et nouer de nouvelles relations avec les dirigeants de l'industrie pétrolière. Malheureusement pour lui, drogues et islamistes radicaux ne vont pas de pair. Strictement interdits sur leur territoire, les stupéfiants interceptés par le groupe État islamique sont systématiquement détruits. De quoi énerver l'ennemi public numéro 1 des États-Unis, évadé de la...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant