Les billets de 500 euros vont-ils disparaître ?

le
0

Si vous n’avez jamais vu la couleur d’un billet de 500 €, vous avez trois ans pour y remédier avant sa disparition. Demandé depuis fin 2012 par la France, son abandon a été confirmé par la Banque Centrale Européenne le 4 mai 2016. Cette mesure vise à limiter les fraudes.

Le billet mauve facilite les transactions illégales

Blanchiment d’argent, trafic de drogue, évasion fiscale, financement d’activités illégales… Le billet de 500 € est accusé par l’Europe d’être de toutes les transactions criminelles et frauduleuses. Ce petit bout de papier est l’un des billets ayant la plus grande valeur faciale au monde. Avec un encombrement et un poids réduits, il permet de transporter de grosses sommes d’argent discrètement : un million d’euros en billets de 500 ne pèsent que deux kilos ! Pour cette raison, certains commerçants refusent les grosses coupures, et depuis le 1er septembre 2015 les Français n’ont plus le droit de régler en espèces des achats supérieurs à 1000 €. Peu utiles au quotidien des Français lambda, les quelques 600 millions de billets de 500 € en circulation vont donc progressivement disparaître.

Comment se passe le retrait ?

Pas besoin de courir à la banque échanger les billets de 500 € cachés sous votre matelas, il n’y a pas de date butoir pour procéder à l’échange. La Banque Centrale Européenne (BCE) a simplement décidé de ne plus émettre ce type de billet et de détruire ceux qu’elle récupère régulièrement. De cette façon, les billets de 500 € représenteront une part de plus en plus faible de la monnaie en circulation, jusqu’à ce qu’ils s’épuisent naturellement. Comme environ 30% des grosses coupures reviennent dans les banques centrales chaque année, ce retrait du marché prendra en théorie 3 à 4 ans.

Pourquoi pas un retrait total et immédiat ?

La Banque Centrale Européenne privilège un retrait progressif pour plusieurs raisons. Tout d’abord, cela laissera le temps à l’Allemagne, friande des paiements en espèces, de s’habituer au changement. De plus, supprimer subitement des billets qui représentent 297,2 milliards d’euros sur les 1071 milliards actuellement en circulation en Europe aurait pu créer des mouvements de panique.

Trucs et astuces

Vous pouvez donc continuer à accepter et utiliser des billets de 500 € jusqu’à ce que la Banque Centrale Européenne prononce leur retrait total.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant