Les avis d'imposition disponibles depuis aujourd'hui sur Internet

le
5

En se connectant sur le site des impôts, 3,7 millions de foyers pourront découvrir un allégement d'impôt. Mais les autres feront la grimace devant la hausse de leur facture fiscale.

Même à la plage, de nombreux contribuables vont pouvoir consulter leur avis d'imposition dès ce lundi 11 août. Ils sont en effet disponibles depuis aujourd'hui dans l'espace «Particuliers» du site impots.gouv.fr pour presque tout le monde: non imposables, bénéficiaires d'une réduction d'impôt, ou personnes imposables et non mensualisées. Les contribuables imposables mais mensualisés devront attendre eux le 25 août. C'est également aujourd'hui que ceux qui n'ont pas opté pour l'avis en ligne vont commencer à recevoir par la poste la feuille tant redoutée de l'administration, même si quelques chanceux ont déjà eu le plaisir de la recevoir dès la semaine dernière. Les avis d'imposition doivent arriver au plus tard le 9 septembre dans toutes les boîtes aux lettres.

S'ils se rendent sur le site des impôts, 3,7 millions de ménages modestes auront toutefois une bonne surprise. Le gouvernement a en effet décidé un geste de 1,16 milliard d'euros pour faire sortir 1,9 million de foyers de l'impôt sur le revenu (IR) et en soulager en plus 1,8 million. Toutes les modalités d'application sont expliquées sur internet et dans les centres d'impôts «par voie d'affichage». Un célibataire bénéficie d'une réduction d'impôt de 350 euros si son revenu fiscal de référence (RFR) est inférieur à 13.795 euros, d'une réduction dégressive allant de 349 euros à 1 euro si ce revenu est compris entre 13.795 et 14.144 euros. Un couple sans enfant a droit pour sa part à une réduction de 700 euros lorsque son RFR est inférieur à 27.590 euros, et de 699 à 1 euro pour un RFR compris entre 27.590 et 28.289 euros. Ces plafonds de revenu imposable sont majorés de 3.563 euros pour chaque demi-part supplémentaire. «La réduction d'impôt est automatiquement accordée aux contribuables bénéficiaires de la mesure, rappelle Bercy. Ils n'ont donc aucune démarche particulière à effectuer pour en bénéficier».

Hausse de 28 milliards sur 4 ans

Si les plus modestes seront épargnés, une dizaine de millions d'autres ménages, appartenant notamment aux classes moyennes, risquent en revanche de faire la grimace. Ils subiront au total une augmentation d'environ 3,5 milliards cette année de leur impôt sur le revenu, selon Gilles Carrez, le président UMP de la commission des finances de l'Assemblée nationale. En cause, la fiscalisation de la majoration de 10 % des pensions de retraite pour les familles nombreuses, l'intégration dans le revenu imposable de la participation patronale sur les complémentaires santé des contrats groupes ou l'abaissement du plafond du quotient familial. Au total, la hausse des recettes de l'IR atteindrait 28 milliards sur 4 ans.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • ceriz le mardi 12 aout 2014 à 11:25

    le papier suffit......

  • jayce003 le lundi 11 aout 2014 à 22:34

    Je l ai déjà eu papier jeudi dernier ! Les morts de faim !

  • sidelcr le lundi 11 aout 2014 à 21:36

    Si encore ça marchait mieux , mais non c'est le contraire , ce pays est un puits sans fonds .

  • anto14 le lundi 11 aout 2014 à 20:36

    Il n'y a qu'une chose qui fonctionne bien dans ce pays c'est le siphonnage de notre argent issu de notre labeur. Pour ça il n'y a pas de soucis le système est bien rodé : impôts sur le revenu, TVA, charges sociales,taxes en tout genre, des taxes sur les taxes... Ah ça oui le fisc a de l'avenir !!!

  • idem12 le lundi 11 aout 2014 à 19:47

    super...