Les auto-écoles veulent bloquer des villes lundi

le
0

PARIS (Reuters) - Les employés des auto-écoles sont invités à bloquer Paris et plusieurs villes de France lundi pour protester contre le projet de loi Macron examiné à l'Assemblée nationale.

Outre Paris, l'appel des organisations professionnelles Unic, CNPA, Unidec et FNEC cible Marseille, Lyon, Grenoble, Bordeaux, Lorient, Limoges, Tarbes, Clermont-Ferrand, Alés, Tours, Nancy, Carcassonne et l'Ile de La Réunion.

Elles appellent le Premier ministre, Manuel Valls, à arbitrer en leur faveur.

"La loi Macron est une déclaration de guerre ouverte contre les professionnels de l'apprentissage à la conduite", déclare Philippe Colombani, président de l'Unic, dans un communiqué.

Le projet de loi sur la croissance et l'activité prévoit notamment un délai maximum de 45 jours entre deux passages de l'examen de conduite et le recours à des agents d'entreprises publiques, comme ceux de La Poste, pour pallier le nombre insuffisant d'inspecteurs pour l'examen du code.

L'obligation des 20 heures de cours minimum est supprimée, une mesure qualifiée de démagogique par les professionnels.

(Jean-Baptiste Vey, édité par Yann Le Guernigou)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant