Les anti-Hollande tentent de s'unir à La Rochelle

le
0
Arnaud Montebourg et Christian Paul au mont Beuvray.
Arnaud Montebourg et Christian Paul au mont Beuvray.

« La Rochelle ? Cette réunion de petits candidats ? » Ce lieutenant d'Arnaud Montebourg se marre. À la fête de la rose de Frangy-en-Bresse, fin août, il n'était pas question que l'ex-ministre du Redressement productif se mêle à la réunion des frondeurs du PS, samedi et dimanche à La Rochelle. Montebourg, candidat déclaré à la présidentielle, ne devait pas juger de son niveau ce rassemblement d'opposants à Hollande. Pas question de se mélanger aux autres leaders putatifs de la fronde, Benoît Hamon, Christian Paul ou, un cran en dessous, Marie-Noëlle Lienneman et Gérard Filoche.

Depuis Frangy, Arnaud Montebourg semble avoir changé d'avis. Il sera présent à La Rochelle, sans doute pour éviter de se couper de la base militante et rester au c?ur du mouvement. Pas question de laisser Hamon et d'autres tirer la couverture médiatique à eux. Au congrès du PS de Poitiers, l'an dernier, il n'a pourtant pas signé la motion B, qui organise la réunion rochelaise. Il a toutefois voté pour elle, et y a placé ses proches. La motion fut conduite par Christian Paul, le député de la Nièvre qui s'est un temps éloigné de Montebourg avant de s'en rapprocher de nouveau.

Hollande doit remiser sa candidature

L'appartenance à la motion B (À gauche pour gagner) n'est d'ailleurs pas un préalable, puisque d'autres leaders invités à La Rochelle ne sont même pas membres du PS. C'est le cas de...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant