Les 33 mineurs chiliens loin de Hollywood

le
0
Le sauvetage des 33 mineurs chiliens, en octobre 2010, a donné lieu à une adaptation au cinéma.
Le sauvetage des 33 mineurs chiliens, en octobre 2010, a donné lieu à une adaptation au cinéma.

Cinq ans après le spectaculaire sauvetage des 33 mineurs chiliens de la mine San José, en plein désert d'Atacama, les Chiliens se sont pressés dans les salles de cinéma pour voir l'histoire adaptée sur grand écran. Rappelez-vous : après soixante-dix jours passés dans un gisement, les mineurs avaient été libérés un par un grâce à une nacelle descendue à plus de 700 mètres de profondeur sous le regard des caméras du monde entier. Plus d'un milliard de téléspectateurs ont suivi ce happy end en direct. Le président chilien de l'époque, Sebastian Piñera, exultait : on n'avait jamais autant parlé du Chili.

Le scénario était digne de Hollywood et il n'est pas surprenant que les studios américains en aient fait un film. Sorti début août avec Antonio Banderas et Juliette Binoche au casting, Les 33 a attiré 250 000 Chiliens dès son premier week-end en salle, c'est-à-dire plus que les blockbusters Harry Potter, Iron Man ou encore Transformers. Le film sortira en novembre aux États-Unis et en mars prochain dans les salles de cinéma françaises.

Conditions de vie précaires

Mais derrière ce succès au box-office, tout n'est pas rose. Certains mineurs ont boycotté l'avant-première dans un théâtre de Santiago, malgré la présence au Chili de leur idole Antonio Banderas. En cause : le montant des droits d'auteur. « J'ai été arnaqué par nos avocats qui nous ont...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant