Lego verse dans la violence

le
0
Un Lego Stormtrooper et son pistolet laser dans un centre commercial à Hong Kong.
Un Lego Stormtrooper et son pistolet laser dans un centre commercial à Hong Kong.

Lego s'est-il lancé dans une inexorable "course à l'armement" ? Selon une récente étude menée par une équipe de chercheurs néo-zélandais de l'université de Canterbury, le célèbre fabricant de jouets commercialiserait des articles de plus en plus violents. Sabres laser, pistolets, boucliers? Pour attirer l'attention de sa jeune clientèle ? et supporter la concurrence ?, le géant danois du jeu de construction introduit de plus en plus d'instruments de combat dans ses boîtes de briques colorées. "Les produits Lego ne sont plus aussi innocents qu'auparavant" résume l'analyse publiée dans la revue scientifique

Plos One, le 20 mai 2016.

Signe que les temps changent, les armes miniatures n'entrent en scène qu'en 1978, près de trois décennies après l'arrivée, en 1949, des premières briques en plastique sur le marché. Un kit sur le thème du château fort inaugure alors des figurines munies d'épées, de haches et de lances. Selon les auteurs de l'enquête, environ 30 % des coffrets Lego d'aujourd'hui contiennent désormais une arme, de l'AK 47 au couteau en passant par la grenade. "Progressivement, [les Lego] ont fait montre d'une augmentation significative et exponentielle de la violence", écrivent-ils. Même constat au sujet des catalogues officiels proposés par le fabricant entre 1973 et 2015. L'étude décortique entre autres les images véhiculées par Lego pour écouler ses jouets. 40 % de ces...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant