Législatives - Bayrou/Macron : une "tempête dans un verre d'eau" qui fait des vagues

le
0
François Bayrou avait refusé de donner son assentiment à la liste de 428 noms dévoilée jeudi par La République en marche.
François Bayrou avait refusé de donner son assentiment à la liste de 428 noms dévoilée jeudi par La République en marche.

Fin du psychodrame ? Après près de deux jours de tension, que François Bayrou n'a pas cherché à dissimuler, l'épilogue tarde a intervenir entre le MoDem et La République en marche, le mouvement d'Emmanuel Macron. Vendredi soir, le président du MoDem a annoncé avoir trouvé un projet d'accord « solide et équilibré » avec son allié. « On a fait des pas en avant sur des questions extrêmement importantes pour l'avenir de la majorité », a déclaré aux journalistes François Bayrou, à l'issue d'un bureau exécutif de son parti. Les équipes du MoDem, en contact avec des responsables d'En marche !, ont travaillé pendant quatre heures vendredi soir sur cette liste d'investitures qui doit encore être avalisée par le parti d'Emmanuel Macron samedi matin. François Bayrou s'était montré confiant.

« Pas d'accord d'appareil » (Ferrand)

Ce samedi, Benjamin Griveaux lui donnait des raisons d'espérer. Le porte-parole d'En marche ! a affirmé que « les choses sont apaisées » : « Des solutions ont été trouvées. Il y avait quelques endroits où il y avait des difficultés, mais c'était une tempête dans un verre d'eau », avait-il déclaré à son arrivée au musée du quai Branly, où le mouvement d'Emmanuel Macron réunissait ses candidats aux législatives. Benjamin Griveaux avait ajouté : « les 428 candidats investis jeudi n'ont pas bougé, c'est la leçon de ce moment ». Il a...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant