Législatives : à Levallois, Balkany irremplaçable ?

le
0
Le député des Républicains, Patrick Balkany.
Le député des Républicains, Patrick Balkany.

« On ne pense à personne pour l'instant pour la simple et bonne raison que l'on n'a personne ! » Lundi, ce responsable des Républicains est tombé des nues en apprenant l'inéligibilité d'Agnès Pottier-Dumas. Candidate remplaçante pour garder le siège de Patrick Balkany ? dont elle est proche ?, la jeune conseillère municipale de Levallois-Perret ne pourra finalement pas se présenter aux législatives en 2017. Le parti, lui, se retrouve sans candidat dans cette circonscription historique des Hauts-de-Seine.

Tout avait commencé avec une polémique : fin juin, la commission nationale d'investiture des Républicains décide de reconduire le député sortant Patrick Balkany malgré ses quatre mises en examen (fraude fiscale, blanchiment de fraude fiscale, corruption passive et déclaration mensongère de patrimoine). Sur le moment, personne ne bronche. Ni les fillonistes, ni les juppéistes, ni les lemairistes. De son côté, le président du parti Nicolas Sarkozy décide d'abord de défendre son ami de longue date avant de se résoudre à faire pression pour qu'il ne se représente pas. Officiellement, Patrick Balkany s'est surtout soumis à la future loi du non-cumul des mandats qui entrera en vigueur à compter de 2017. « Il a fallu arrondir les angles, choisir un candidat rapidement qui ne ferait pas de vagues et en qui Balka aurait confiance », raconte-t-on dans les couloirs de la Rue de Vaugirard. Le 28 juin, Agnès Pottier-Dumas,...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant