Le Venezuela, cimetière du charlatanisme français

le
3
Le chavisme a largement essaimé en France : citons Nicolas Dupont-Aignan, Florian Philippot ou encore Jean-Luc Mélenchon...
Le chavisme a largement essaimé en France : citons Nicolas Dupont-Aignan, Florian Philippot ou encore Jean-Luc Mélenchon...

Oh le beau modèle ! Oh la belle référence ! Le Venezuela est un paradis où, malgré les premières réserves mondiales de pétrole, il faut se battre pour acheter pâtes, lait et papier toilette. Le contrôle bureaucratique des prix et des taux de change, à l'origine de ces pénuries, a été récemment allégé, mais l'inflation, déjà inouïe, en devient presque absurde : 180 % en 2015, et 700 % cette année, selon le FMI. Le PIB, lui, devrait diminuer de 10 % en 2016. Ce qui aurait dû être un émirat pétrolier est aujourd'hui au bord de la faillite et doit même? importer du pétrole ! Cela fait envie, non ?

Le Venezuela est aussi ce havre de paix où le processus de destitution du président, prévu par la Constitution, a été interrompu brutalement, où des opposants sont emprisonnés, et où le pouvoir envoie l'armée pour protéger ses forfaitures. Un idéal démocratique?

Or, ne l'oublions pas, l'idéologie à l'origine de ce jardin des délices a séduit de nombreux leaders politiques français. Le « chavisme », du nom du prédécesseur et mentor de Nicolas Maduro, a largement essaimé chez nous. Jean-Luc, Mélenchon, par exemple, est un grand admirateur de Chávez, et pleura abondamment à sa mort, en 2013. « Ce qu'il est ne meurt jamais », déclara-t-il à l'époque. Qu'entendait par là le patron du Front de gauche? Chávez disparu, la pénurie alimentaire continue ? La dérive...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • frk987 il y a un mois

    Ce n'est pas l'histoire de voter "bien" c'est seulement le fait que prendre Chavez comme icône me semble pour le moins amusant. Et bien sûr dans le trio gagnant on a les 3 plus beaux déments de la scène politique.

  • M1084720 il y a un mois

    Alors frk987, on rejoint la tendance à la mode qui consisterait à ne donner le droit de vote qu'à ceux "qui voteraient bien" donc qui qui qui,,,?

  • frk987 il y a un mois

    Une fin normale pour un pays de gauche, où est le scoop ????? Qu'une bonne partie des français suivent Mélenchon, Philippot ou Dupont-gnangnan, n'est qu'une illustration de l'immaturité des électeurs.