Le torchon brûle entre Claude Bartolone et Gérard Larcher

le
12
DISCORDE ENTRE LES PRÉSIDENTS DE L'ASSEMBLÉE ET DU SÉNAT
DISCORDE ENTRE LES PRÉSIDENTS DE L'ASSEMBLÉE ET DU SÉNAT

PARIS (Reuters) - Le torchon brûle entre les présidents de l'Assemblée nationale, le socialiste Claude Bartolone, et du Sénat, l'UMP Gérard Larcher, qui ne travailleront plus ensemble sur "l'engagement républicain", comme le leur avait demandé François Hollande.

Après le refus mercredi du Sénat de fusionner sa chaîne télévisée, Public Sénat, avec celle de l'Assemblée, LCP-AN, comme le proposait l'Assemblée, Gérard Larcher a décidé jeudi de ne plus travailler avec son homologue du Palais-Bourbon après que ce dernier ait une nouvelle fois plaidé en faveur de la suppression de la haute assemblée.

Claude Bartolone a répété jeudi matin sur RMC et BFMTV qu'il était favorable à une "suppression du Sénat en tant que Sénat" et a prôné son rapprochement avec le Conseil économique, social et environnemental (CESE).

La réponse de Gérard Larcher ne s'est pas fait attendre. Il a décidé de rompre toute collaboration avec son homologue de l'Assemblée. Les présidents des deux assemblées avaient accepté de conduire, à la demande de François Hollande, une réflexion commune sur "l'engagement républicain et le sentiment d'appartenance à la Nation".

"Constatant le profond désaccord sur leurs conceptions institutionnelles, à un moment où la situation dans le pays appelle à l'unité et au rassemblement, le président du Sénat a considéré que le travail en commun avec le président de l'Assemblée nationale n'était plus possible en conscience et en responsabilité", dit la présidence du Sénat dans un communiqué.

"Il lui a signifié directement. Il ne poursuivra pas cette réflexion commune, mais remettra directement ses conclusions au président de la République", conclut le communiqué.

(Emile Picy, édité par Yves Clarisse)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • crcri87 le jeudi 29 jan 2015 à 22:15

    Evidemment c'est maintenant que le Sénat est à droite que le Sieur Bartolone en demande la suppression.Chapeau pour la sincérité" des convictions !!

  • M8252219 le jeudi 29 jan 2015 à 16:10

    OK clausfer Suppression du sénat .réduire de moitié le nombre des parlementaires plafonner et fiscaliser tous leurs revenus ,avantages et indemnités. Je vote socialiste aujourd'hui même. UNE BONNE RÉFORME POUR ÊTRE RÉÉLU EN 2017 mais pas sur une simple promesse qui n'engagerait que celui qui l'écoute.

  • M1017309 le jeudi 29 jan 2015 à 15:36

    on s en fout, qu'ils dégagent tous les deux

  • rodde12 le jeudi 29 jan 2015 à 15:26

    Je ne suis pas sur qu'il faille supprimer le sénat plus tôt que l'assemblée. Les députés sont les élus du peuple mais une fois élus ne représentent plus qu'eux mêmes. Les sénateurs doivent être en prise directe avec leurs électeurs en permanence. Députés= régime jacobin. Sénateurs= régime plus proche du système suisse. Pour ma part j'aurais vite choisi. C'est nos députés qui se votent de si généreuses indemnités. On n'est pas sorti du régime des partis.

  • pvza le jeudi 29 jan 2015 à 15:26

    @aiki41 Et pourquoi pas!!! il a le droit comme tout à chacun de donner son avis ! et pour une fois que son avis est intelligent. Le gros larcher à trop peur pour son poste

  • bstefank le jeudi 29 jan 2015 à 15:26

    AMA c'est plutôt le CESE qu'il faudrait supprimer.

  • bstefank le jeudi 29 jan 2015 à 15:25

    AMA c'est plutôt le CESE qu'il faudrait supprimer.

  • aiki41 le jeudi 29 jan 2015 à 15:17

    @M4947935, même si le président de l'Assemblée peut avoir raison, ce n'est pas à lui de tenir ces propos.

  • aiki41 le jeudi 29 jan 2015 à 15:17

    @M4947935, même si le président de l'Assemblée peut avoir raison, ce n'est pas à lui de tenir ces propos.

  • darmon.d le jeudi 29 jan 2015 à 15:05

    On touche là le fond du problème......au moins 60% d'inutiles sur les bancs de l'Assemblée Nationale et du Sénat.....et d'importantes économies à réaliser.