Le syndicat des Jeunes Agriculteurs dans l'ombre de la FNSEA

le
0
Face au rouleau compresseur syndical de la FNSEA et notamment son numéro un, le très médiatique Xavier Beulin, faire entendre la voix des JA semble quasi impossible.
Face au rouleau compresseur syndical de la FNSEA et notamment son numéro un, le très médiatique Xavier Beulin, faire entendre la voix des JA semble quasi impossible.

« Nous sommes des adolescents polis et soumis. » Voilà comment un cadre du syndicat des Jeunes Agriculteurs (JA) définit sa structure. Moins connus que la Fédération nationale des syndicats d'exploitants agricoles (FNSEA), les JA courent pourtant la scène syndicale agricole depuis 1957. Et qu'il est difficile d'exister dans l'ombre du très puissant syndicat agricole !

Fort de 50 000 adhérents, le syndicat peut se vanter d'avoir une présence locale très puissante, en particulier grâce à ses 14 structures régionales et ses 95 départementales. Dimanche soir, plusieurs des agriculteurs qui se sont rassemblés devant le domicile du ministre de l'Agriculture Stéphane Le Foll au Mans se réclamaient des Jeunes Agriculteurs. « Ce sont les structures départementales qui ont mené cette action, mais nous les soutenons pleinement », assure-t-on du côté du syndicat.

Exister dans l'ombre de Xavier Beulin

L'installation des jeunes agriculteurs, le renouvellement des générations, les formations et l'accès au métier... Autant de dossiers que les JA mènent tambour battant. « La jeunesse agricole, c'est le coeur de notre combat, car c'est l'avenir du métier », résume le président Thomas Diemer, 33 ans. Même dans l'organisation du syndicat, le jeunisme est roi. Les représentants ne peuvent être élus que s'ils ont moins de 35 ans. C'est la règle.

Mais, face au rouleau compresseur syndical de la...

Lire la suite sur Le Point.frLire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant